Mali : après avoir rencontré IBK, l’imam Dicko suspend l’appel à manifester pour ce vendredi

0
195

L’imam Mahmoud Dicko, l’un des leaders à l’origine de la manifestation qui a réuni quelque 30 000 personnes à Bamako vendredi dernier, a finalement décidé de suspendre l’appel à de nouveaux rassemblements, après avoir rencontré le président Ibrahim Boubacar Keïta.

« Les familles fondatrices de Bamako nous ont demandé de sursoir sur le sit-in de vendredi prochain [12 avril], pour donner le temps au président de réagir à nos doléances. Nous avons accepté cela. Donc, il n’y aura pas de sit-in vendredi », a affirmé ce mercredi à Jeune Afrique l’imam Mahmoud Dicko, l’un des initiateurs de la marche qui a rassemblé plusieurs milliers de personnes à Bamako, la semaine dernière.

Lundi, le leader religieux, président du Haut conseil islamique du Mali, a participé à une rencontre avec le président Ibrahim Boubacar Keïta aux côtés, notamment, de l’archevêque de Bamako, le cardinal Jean Zerbo.

Discussions sur la révision de la Constitution
À l’ordre du jour : les consultations en cours sur l’avant-projet de la révision de la Constitution, que le président malien compte présenter lors d’un prochain conseil des ministres. Après les religieux, lundi, IBK a reçu la majorité présidentielle mardi et, ce mercredi, la Coalition des forces patriotiques (COFOP), un regroupement de partis d’opposition et d’organisations de la société civile qui compte notamment d’anciens candidats à la présidentielle, comme l’ancien ministre Moussa Sinko Coulibaly et Oumar Mariko.