Magal de Touba 2021: le ministère des Transports et les conducteurs en croisade contre les accidents

0
190
Advertisement

Le ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement a organisé mercredi une campagne de sensibilisation sur la sécurité routière en perspective du grand Magal de Touba prévu dimanche prochain. Cette rencontre qui a eu lieu au garage « Baux Maraîchers » a été un prétexte pour échanger avec les conducteurs afin de réduire les accidents de la circulation. Prenant la parole à cette occasion, Aubin Jules Marcel Sagna, Secrétaire général du ministre des infrastructures et des transports a soutenu qu’il y a beaucoup d’accidents, certes, mais souvent évitables. « Vous savez que les accidents ont un coût sanitaire très lourd, analyse-t-il. L’Etat a consenti aussi beaucoup d’efforts pour la sécurité routière. Il est donc important de prendre toutes les mesures pour éviter les accidents ».

Évoquant le Magal, l’expert reconnaît que l’autoroute Ila Touba a permis de réduire drastiquement le nombre d’accidents. « Pendant le Magal, nous décomptons beaucoup d’accidents et de morts alors que nous pouvons les éviter, indique-t-il. Par ailleurs, avant l’autoroute Ila Touba, il y avait au moins 20 morts. Mais avec cette autoroute le chiffre est tombé plus bas. Les accidents se produisent dans d’autres axes ».

Publicité

Aux conducteurs, toutefois, il demande de vérifier l’état des véhicules, des pneus, l’éclairage, la vitesse mais aussi d’avoir un bon comportement, pour les besoins de cet évènement religieux d’envergure, relate Emedia.

Cheikh Diallo, représentant des transporteurs, pour sa part, a lancé un appel à ses pairs. « Il faut rouler doucement et éviter d’utiliser les portables durant le trajet. On doit aussi tenir le plus le volant avec les deux mains. Il faut prendre soin également du véhicule », préconise-t-il.

Les sapeurs-pompiers à pied d’oeuvre

Cette rencontre a été aussi une occasion pour les sapeurs-pompiers de dévoiler leur stratégie pour secourir les personnes victimes d’accident de la circulation. C’est sur ces entrefaites qu’ils ont révélé avoir déployé, entre autres, plusieurs ambulances médicalisées, motos, camions grues pour des interventions rapides. Sergent-chef Diallo, a indiqué qu’ils ont même mis sur pied un PAS (Protéger, alerter et secourir).

Revenant sur les méthodes de secours, il a expliqué : « Quand il s’agit de collision, après avoir fait la protection, il faut faire les premiers gestes de survie. Faire le bilan c’est-à-dire si la personne est toujours consciente en lui posant des questions simples et en lui faisant faire des gestes simples. Lorsqu’il répond son état de gravité est moindre. Au cas contraire, il faut le faire descendre du véhicule ».

Pub