Macky-Wade : le sociologue Djiby Diakhaté parle de retrouvailles et non de réconciliation

0
150

Le poignet de main entre le Président Macky Sall et son prédécesseur Me Abdoulaye Wade ne signifie pas une « réconciliation » mais des « retrouvailles ». C’est du moins l’avis du sociologue Djiby Diakhaté qui informe que la réconciliation reste un défi à relever.  

« D’abord aujourd’hui, pour faciliter la chose, le Président Macky Sall devra poser un certain nombre d’actes parce que c’est lui qui est le Président de la République », a avancé d’emblée le sociologue Djiby Diakhaté, dans l’émission « Objection » de Sud Fm de ce dimanche 2019. 

« Deuxièmement, a-t-il poursuivi, quelque part, Wade garde encore à l’esprit que Macky lui est redevable. Que sous son magistère, Macky aura été Directeur, ministre, président de l’Assemblée générale, Premier ministre et son directeur de campagne. Donc, quelque part, Macky lui est redevable et ça Macky en est conscient, je suis persuadé que Macky en est conscient ». 

À en croire le sociologue, les deux hommes ont une base de travail. « Cette base de travail c’est d’abord le capital spirituel qui a joué un rôle important, c’est la commune appartenance à la même doctrine politique, c’est un cheminement qui a créé une certaine complicité jusqu’à l’affaire Karim ait à poser un problème et à diviser dans une certaine mesure ces deux hommes », a-t-il souligné. 

Avant d’ajouter : « Aujourd’hui, on fait beaucoup appel à des considérations sociales, traditionnelles, religieuses, le droit d’aînesse, l’appel du Khalife, etc, qui sont convoquées pour ressouder les liens entre ces deux individus ». 

Djiby Diakhaté demande toutefois de faire « Attention ». Car, selon lui, « Il faudrait bien que si l’on passe des retrouvailles à la réconciliation, qu’on n’oublie pas les propos de l’Abbé Diamacoune Senghor qui disait « la paix dans la justice et dans la vérité ». 

« C’est-à-dire, explique-t-il, lors qu’on parlera de réconciliation et que les conditions soient posées notamment l’élargissement de Karim Wade, il faudra que cela se fasse dans la vérité et dans la justice ». 

Facebook Comments