Macky Sall : “Ne laissons au virus ni la vie, ni nos vies, il y va de notre salut, il y va du salut de la Nation”

0
94

Le Président Macky Sall a annoncé une série de mesures pour venir à bout à la pandémie de Coronavirus qui n’épargne pas le Sénégal. L’Etat d’urgence a été déclaré aujourd’hui et un couvre-feu qui sera effectif dès demain.

Au-delà de ces mesures, Macky Sall a appelé les sénégalais au respect des règles édictées pour stopper la propagation de cette pandémie.
Mes chers compatriotes, l’état d’urgence que je déclare aujourd’hui n’est pas une fin en soi. Il ne s’agit pas également d’arrêter l’activité économique. Il répond à un péril imminent si nous ne redoublons pas d’effort.

Face au péril, l’état d’urgence nous donne les moyens de renforcer nos rangs et d’intensifier nos efforts de lutte pour vaincre notre ennemi commun. Je rappelle que le virus porteur de la maladie ne se déplace pas de lui-même. Il circule à travers les personnes qui le portent, qui le déposent dans différents endroits et qui le transmettent ainsi à d’autres.

Par conséquent, en limitant nos déplacements et nos rassemblements, nous arrêtons la circulation du virus. Si nous le faisons, nous avons la chance de gagner le combat contre le COVID-19. Par contre, et je vous le dis avec franchise, si nous continuons de faire comme si de rien n’était, le virus va se propager de façon encore plus massive et plus agressive. Et malgré leur dévouement, nos personnels de santé seront alors débordés et ne pourront plus contenir la situation.

C’est le pire des scénarios. Nous ne le souhaitons pas. Alors, j’en appelle à une prise de conscience nationale sur la gravité de la situation. J’en appelle à la responsabilité de chacun et de chacune. J’en appelle à l’esprit citoyen et patriotique de toutes et de tous.

Limitons nos déplacements. Evitons les rassemblements de quelque nature qu’ils soient. Il y va de notre propre santé et de notre propre vie. Il y va de la santé et de la vie de nos familles et de nos communautés. Mobilisons-nous, mes chers compatriotes. Ne laissons au virus ni la vie, ni nos vies. Il y va de notre salut. Il y va du salut de la Nation ».

Facebook Comments