Macky Sall avertit : « La levée de l’état de catastrophe sanitaire, ne signifie pas la fin de la pandémie »

0
316

La fin de l’État de catastrophe sanitaire a été annoncée en Conseil des ministres tenu le mercredi, 10 mars, et ne sera pas renouvelé. Décrété il y a deux mois, l’état de catastrophe sanitaire s’achève donc ce vendredi. Après l’allégement du couvre-feu de minuit à 05 heures du matin, certaines restrictions seront donc levées même si, précise le chef de l’Etat, que la levée de l’état de catastrophe sanitaire, ce vendredi 19 mars 2021 à minuit, ne signifie pas la fin de la pandémie.

Toutefois, le chef de l’État reste dans sa logique d’apaisement, avec un appel au calme lancé après les violentes manifestations afin de « consolider la stabilité et la paix sociale qui ont toujours caractérisé le Sénégal, pays de démocratie exemplaire, de respect des droits de l’homme, et surtout, incarnation internationale remarquable de l’Etat de droit. » dit le communiqué du conseil des ministres, qui indique par ailleurs, que « dans le contexte de pandémie de la Covid-19 qui dure, il a tenu à la reprise notable du travail de nuit et à la relance des activités économiques avec l’allègement du couvre-feu qui passe de minuit à 5 heures du matin. » avant d’ annoncer « la fin de l’état de catastrophe sanitaire, le 19 mars 2021 à minuit. Elle ne sera pas donc renouvelée.

Cette loi en question, modifiant la loi du 29 avril 1969 relative à l’état d’urgence et à l’état de siège, instituant le régime de catastrophe sanitaire, et permettant de prendre des mesures de restriction sans passer par l’état d’urgence, a été promulguée en janvier 2021. Elle a été reconduite le 20 février dernier. L’objectif était de réduire la propagation de la Covid-19.

. Mais, abordant la question lors du dernier Conseil des ministres, le président Sall a, dès lors, invité « le Gouvernement à développer auprès des populations, une stratégie de communication persuasive et une mobilisation communautaire adaptée afin d’éviter tout relâchement, préjudiciable aux efforts collectifs jusque-là consentis pour faire face à la pandémie COVID-19« .

SANSLIMITES