Macky Sall active son compteur macabre sur la route vers 2024 (Par Marvel Ndoye)

0
284

Sept morts, des centaines de mutilés et blessés graves, des centaines de prisonniers, une coupure des réseaux sociaux, une suspension des télévisions indépendantes, un appel à l’armée, des dégâts en milliards de francs.

Ce n’est pas le bilan d’une décennie de règne d’un président illégitime et impopulaire. C’est le bilan de 3 jours de guérillas de Macky Sall contre le peuple sénégalais. Ce n’est que 3 jours sur les 1080 jours qui nous séparent encore des élections présidentielles de 2024 auxquelles Macky Sall tient visiblement à participer en toute illégalité, envers et contre tous, en se taillant sur mesure ces élections comme pour celles de 2019.

Pour imposer sa candidature, éliminer avec la même lâcheté tout adversaire sérieux, aucune tuerie ne sera de trop, aucun complot ne sera de trop, aucun recul démocratique ne sera de trop, aucun mensonge ne sera de trop, aucun reniement ne sera de trop, aucune violation de la constitution ne sera de trop, aucun prisonnier politique ne sera de trop, ……

Pour sa triste épopée, il a fait appel à ce que le Sénégal compte de pire comme rebus, comme mercenaire politique, comme journaliste alimentaire, comme ripoux, comme juriste tailleur, comme magistrat couché.

Il a dans cette lancée mis au CESE le plus tortueux des sénégalais, à l’Assemblée Nationale le plus vieux des carriéristes, au CNRA le pire mercenaire de l’audiovisuel, au Ministère de l’Intérieur un jeune immature et arrogant.

Macky Sall sait qu’il a été honni par le peuple dès sa première année de gouvernance trop catastrophique, raison pour laquelle il n’a pas bénéficié de période de grâce plus longue, que Wade a été accueilli en héros en 2014 aux cris de « on regrette », que sa coalition BBY a subi un revers aux locales en 2014, que Khalifa Sall a été plébiscité à Dakar et invité à briguer le palais.

Macky Sall sait pertinemment qu’il n’a rien gagné aux élections de 2019 qu’il est taillé sur mesure, puisque les 42% de l’opposition n’incluent pas l’électorat de Wade que ce dernier a appelé à s’abstenir, l’électorat de Khalifa Sall qui a été maintenu en prison, l’électorat de Karim Wade qui a été maintenu en exil, l’électorat des 22 candidats qui ont été maintenue hors de la course par le Conseil Constitutionnel domestiqué.

Macky Sall sait aussi que pour 2024, aucun parmi ses proches ou son clan n’a d’envergure pour gagner des présidentielles, et qui pourrait ensuite le couvrir, lui, sa famille, sa belle-famille.

Macky Sall a peur. Il n’a jamais connu la prison ou les grilles d’un commissariat. Il n’a jamais montré le courage de quelqu’un qui résisterait dignement en prison. Il n’a même jamais humé les gaz lacrymogènes. Alors pour ne laisser aucune chance aux sénégalais de lui demander des comptes ainsi qu’à sa famille, il compte s’incruster et a déjà enclenché son compteur de morts, de prisonniers, de mutilés, de désolation, sur sa route pour 2024.

Mais Macky Sall a sous-estimé le peuple sénégalais qu’il traite de « terroristes » à travers son ministre de l’intérieur qui s’est fendu ce Vendredi 5 Mars du discours le plus irresponsable et maladroit que l’on pouvait imaginer durant une telle crise.

Les « terroristes » sont ceux qui ont semé dans la ville des nervis et des crapules équipés d’armes non conventionnelles, de gourdins, de fusils de chasse, de casques de motards, afin de se substituer aux gendarmes et policiers.

C’est avec leurs maladresses répétées qu’ils ont fini de convaincre les sénégalais que cette affaire Sonko / Adji Sarr n’est en réalité qu’une grossière cabale politique, fomentée depuis le palais.

Les sénégalais sont donc en train d’en tirer toutes les conséquences d’avoir été pris pour des demeurés, et s’attendent à autre chose que d’être taxés de terroristes par des comploteurs, des recruteurs de nervis, des bourreaux, des violeurs de lois et de constitutions, des receleurs de délinquants.

Macky Sall semble ne pas comprendre ce qui est en train de se dérouler et où cela va aboutir si il maintient la politique du pire. Le réveil sera brutal car on ne défie pas tout un peuple que l’on a insulté, appauvri, affamé, trahi, dépouillé, durant des années, et penser qu’il se comportera comme un troupeau docile.

La résistance va se poursuivre et ne faiblira pas. A bon entendeur !!!!

MARVEL NDOYE

E-mail : marvel@hotmail.fr