Lyon vs OM – l’agression de Payet, une honte pour le football français

0
165
Advertisement

LIGUE 1 – Pour la cinquième fois de la saison, un match de Ligue 1 a été arrêté. Ce dimanche, un joueur, Dimitri Payet, a reçu une bouteille d’eau en pleine tête. L’agression de trop. Les réactions d’après-match et les communiqués en tous genres ont ajouté de la confusion et creusé les incompréhensions. Cette fois, la L1 a touché le fond. Et pour de bon.

Il y avait plein de bonnes raisons de se réjouir de cet OL – OM. Le duel Paqueta-Payet, l’affrontement tactique entre deux entraîneurs aux intentions délicieuses (Bosz et Sampaoli), la réaction de Lyon après l’humiliation à Rennes, celle de l’OM après le nul face à Metz et puis, cette rivalité incandescente. Après trois minutes et cinquante-huit secondes de jeu, tout a été balayé par la bêtise d’un supporter. La belle affiche du dimanche est devenue un mauvais remake. Encore une fois, Dimitri Payet fut pris pour cible. Une bouteille remplie d’eau lancée à pleine vitesse et sur la tête du Réunionnais, bras en croix durant de longues minutes, a fait basculer la soirée dans le dégoût.

Publicité

Ce dimanche à 20h48, la Ligue 1 a touché le fond, une première fois. Elle a atteint un point de non-retour. Un joueur a été empêché d’exercer son métier, son intégrité physique a été atteinte et personne ne sait quelles seront les conséquences à court, moyen ou long terme pour le capitaine marseillais. C’est aujourd’hui l’incident de trop dans une escalade qui mènera nécessairement la Ligue 1 dans le mur. D’abord parce que l’événement est, cette fois, trop grave. Sur l’échelle de la bêtise, les supporters de l’OL – même si tous ne sont évidemment pas responsables, loin de là – ont décroché le pompon. Ensuite parce qu’il touche l’une des trois plus grandes affiches de la saison et qu’il faut, de fait, en faire un exemple. Parce que l’image a déjà fait le tour de l’Europe et que la Ligue a, là, l’occasion d’en faire un cas de jurisprudence.

Pub