Lutte contre le paludisme: le Sénégal bénéficie d’un appui de 3 milliards FCfa du Gouvernement américain

0
186

A travers un communiqué de presse rendu public jeudi, l’ambassade des Etats-Unis à Dakar informe que le gouvernement américain a débloqué une enveloppe d’un montant de soit 5,5 millions de dollars, soit près de 3 milliards F CFA, pour un appui au Sénégal, dans le cadre de l’Initiative du Président des États-Unis contre le paludisme (PMI). Cette somme devra servir la mise en œuvre de campagne d’Aspersion intra-domiciliaire (AID) d’insecticide dans ses régions à forte prévalence de paludisme.

« Le gouvernement américain, à travers l’Initiative du Président des États-Unis contre le paludisme (PMI), appuie la vaste campagne d’aspersion intra-domiciliaire (AID) d’insecticide à effet rémanent dans les régions du Sénégal à forte prévalence de paludisme », relève un communiqué de presse de la représentation diplomatique américaine à Dakar. Le document précise que le PMI a dans cette perspective « débloqué une enveloppe d’environ 3 milliards de FCfa (5,5 millions de dollars US) pour appuyer cette campagne lancée au début de ce mois de juin, et menée en étroite collaboration avec le ministère de la Santé et de l’Action Sociale et le Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp) ».

Elle consistera à pulvériser une substance insecticide sur les murs intérieurs des maisons pour tuer les moustiques vecteurs du paludisme et protéger ainsi les habitants pendant une période de 4 à 6 mois.

C’est l’un des principaux moyens utilisés pour empêcher la propagation du paludisme au Sénégal et réduire le nombre de décès liés à cette maladie, en particulier chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans. Pour cette année, le PMI appuie la campagne dans les districts médicaux de Kédougou (région de Kédougou), Koungheul (région de Kaffrine), Koumpentoum et Makacolibantang (région de Tambacounda).

Selon ledit communiqué, cette campagne « fait partie d’un dispositif élargi de soutien mis en place par le PMI pour améliorer la santé publique au Sénégal, dont le montant varie entre environ 12 et 13 milliards de F CFA (22,5 et 25 millions de dollars US), chaque année ».

137,5 milliards de francs CFA injectés depuis 2005

D’ailleurs, le PMI travaille avec le Pnlp dans le cadre d’activités relevant de son plan stratégique, avec récemment l’achat et la distribution de 4 millions de tests de diagnostic rapide et de plus de 2 millions de moustiquaires imprégnées d’insecticide (MII) à longue durée d’action.

S’y ajoute, d’après la même source, l’achat d’un million de traitements antipaludéens, de plus de 4 millions de traitements chimio-préventifs saisonniers et la prise en charge des coûts opérationnels y afférents, ainsi que le renforcement des capacités du système de santé.

Depuis plus de 15 ans, le Sénégal fait partie des pays cible de l’initiative PMI. Depuis 2005, le PMI a injecté au Sénégal environ 137,5 milliards de francs CFA (plus de 250 millions de dollars US), réduisant ainsi, de manière considérable, le fardeau du paludisme et rapprochant le pays de son objectif d’élimination de la maladie.

Le PMI est une initiative mise en œuvre conjointement par l’agence des Etats-Unis pour le développement international (Usaid) et le Centre de contrôle et de prévention des maladies des Etats-Unis (CDC). Elle est présente dans 24 pays dans le monde dont le Sénégal.
Ainsi, le gouvernement des États-Unis se veut « depuis six décennies, un acteur clé du développement au Sénégal où il travaille de concert avec les citoyens, les communautés et les pouvoirs publics pour améliorer les conditions de vie au quotidien ».

Les ressources dont le secteur de la santé du Sénégal a bénéficié de sa part s’élèvent annuellement à plus de 30 milliards de FCfa (60 millions de dollars US) par l’intermédiaire de l’Usaid, rapporte l’ambassade des Etats-Unis à Dakar.

Le Soleil