Livraison des cartes d’identité,le DG de la Daf Ibrahima Diallo fait le point

0
1068

A deux semaines des élections législatives du 30 juillet 2017, la production et la distribution des nouvelles cartes nationale d’identité posent beaucoup de débats. Face à la presse, ce vendredi 14 juillet, au siège de la Direction générale des élections (Dge), pour faire le point sur la situation de ces documents, le Directeur général de l’automatisation des fichiers, Ibrahima Diallo, rassure. Il a déclaré qu’à ce jour, ses équipes ont pu produire 5 250 000 cartes nationales d’identité. Et l’essentiel de cette production est déjà à la disposition des autorités administratives.

A cela s’ajoute 500 000 cartes qui sont en train d’être produites et seront terminées, selon lui, à une semaine des élections, au plus tard. Dans la production des cartes d’identité, Ibrahima Diallo précise qu’il privilégie les régions les plus éloignées de Dakar. Ce, afin de leur offrir la possibilité au cas où des cartes sont produites à la dernière minute, d’avoir moins de distance à parcourir pour les tenir à disposition.

70% de cartes disponibles dans les régions

Selon Ibrahima Diallo, le problème des cartes se situe au niveau de la distribution. «Le problème des cartes d’identité ne se situe pas au niveau de la production mais, plutôt au niveau de la distribution. C’est pourquoi, les commissions de distribution ont été multipliées. Ce qui a facilité un peu la distribution», a-t-il soutenu.

Et de poursuivre : «Aujourd’hui, en tout cas, il n’y a pas de souci à se faire par rapport aux cartes. Il n’y a pas de région qui n’a pas reçu un minimum de 60 à 70% de cartes par rapport au nombre d’inscrits».       

Pour faciliter la recherche et l’information aux citoyens sénégalais par rapport à la position électorale et la disponibilité de leur carte, le patron de la Daf a fait savoir qu’il a mis en place un site web (www.elections2017.gouv.sn).

La Daf a aussi mis en place un numéro vert. Mais, sur ce dernier, il affirme que quelques difficultés ont été notées. Parce que, détaille M. Diallo, le message qui était enregistré par le prestataire ne permettait pas, lorsque toutes les lignes étaient occupées, de dire que les lignes sont occupées, il faut rappeler. Une situation qui, selon lui, a été corrigée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here