L’histoire jamais racontée sur la mosquée de Tivaouane

291
Advertisement

Le Gamou 2022 est aussi célébré dans le contexte d’extension et d’achèvement des travaux de la Grande mosquée de Tivaouane. Elle a été construite en 1904 (année de naissance de Mame Abdoul Aziz Sy Dabakh) par Mame El Hadji Malick Sy (Rta) après avoir demandé et obtenu l’autorisation du pouvoir colonial datée du 17 février 1903.

A l’origine, rapporte une source du journal Le Quotidien, c’est par un arrêté du Gouverneur du Sénégal, daté du 17 février 1903, que Maodo reçut l’autorisation de construire la Grande mosquée de Tivaouane, souvent en modification, avec l’affectation d’un terrain de 1200 m2.

Publicité

Ce lieu de culte a porté les bases de sa première Zawiya, abritant les veillées nocturnes du Gamou ou Mawlid Al Naby, célébrant la naissance du Prophète Mo­hammed (Psl).

Après la disparition du saint homme de Tivaouane (1852-1922), ses héritiers, sous l’autorité de Cheikhal Seydi Khalifa Babacar Sy (1885-1957), décident de perpétuer son œuvre en engageant une première rénovation en 1940. C’est en 1979, sous le magistère du khalife El Hadji Abdoul Aziz Sy «Dabakh Malick» que cette maison de Dieu connut son extension et prit sa forme actuelle.

La mosquée a connu son extension en 1979 sous le magistère de Mame Abdoul Aziz Sy Dabakh (Rta) et en 2020, l’actuel Khalife général, Serigne Babacar Sy Mansour, dans le sillage de ses illustres prédécesseurs et descendants, mobilisa tous les fidèles et croyants pour l’achèvement des travaux avec de nouvelles composantes sous la coordination de l’Ajana (Association Jama’atou Nour Assouniya) composée de compétences et de bonnes volontés de la Hadratoul Malikya.

Cette Grande mosquée El Hadji Maodo Malick Sy, d’un budget estimatif qui tourne autour de quinze milliards F Cfa et dont la livraison était prévue en fin juin 2022. Les travaux ont redémarré en septembre 2020 pour une durée de 18 mois, à l’initiative du Khalife général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour, qui, en 2019, décide de la finition complète de l’édifice. C’est l’un des plus vieux lieux de culte devenu aujourd’hui un symbole de la Tarikha tidiane au Sénégal.

Après le lancement, en décembre 1996, d’une première campagne de collecte de fonds qui devait prendre en compte la finition des minarets, la reprise du chantier, financée grâce une grande campagne de récolte de ressources financières, a déjà permis de réunir plusieurs milliards de F Cfa.

La première cérémonie de lancement des travaux, qui eut lieu vers la fin de l’année 68-69 à Tivaouane, avait rassemblé d’illustres personnalités comme Serigne Cheikh Mbacké Gaindé Fatma, Serigne Hady Touré, Thierno Saïdou Nourou Tall parmi tant d’autres.

El Hadj Abdoul Aziz Sy Dabakh aura donc marqué son Khalifat avec la construction de cette Grande mosquée dont les travaux débutèrent quelques années plus tard, le 8 janvier 1979. L’architecte, Cheikh Ngom, fut désigné pour en concevoir les plans et la ma­quette, présenter des esquisses, puisque l’édifice a fait l’objet d’un projet ancien.

Pub