Les jeunes du Fouta dénoncent le “Neddo ko bandum” et réclament des réalisations

0
938

C’est à l’université Cheikh Anta diop que le collectif des Jeunes pour la défense des intérêts de la région de Matam faisait face à la presse cet après-midi. Adramane N’diaye, le coordonnateur et Cie dénoncent avec la dernière énergie le concept “Nedo ko bandum “ .

Selon lui, le concept “Nedo ko bandum “ n’a pas sa place dans les démocraties modernes et la région de Matam est une partie intégrante du Sénégal, doit être considéré au même titre que les autres régions sans se fie aux affinités familiaux.
Visiblement très monté contre les autorités de la zone, le coordonnateur de ladite structure dénonce : « on constate que presque la moitié des ménages du fouta vit sous le seuil de la pauvreté malgré les importantes potentialités économique que regorge la région » regrette-t-il en réclamant des infrastructures décentes pour le Fouta.
D’ailleurs, le collectif des jeunes du Fouta en masse exige leur part du Plan Sénégal Emergent(PSE), Adramane N’diaye précise : « le programme du PSE est louable mais il renferme des manquement dans la prise en compte des besoins et aspirations d’une grande partie des populations du fouta »
Il poursuit et ajoute dans ses propos : « on doit travailler à réduire la pauvreté à l’échelle locale et améliorer la qualité de la vie au sein des ménages. Le défi de l’emplois des jeunes et des femmes d’une manière générale doit être relevé par la création d’emplois au niveau locale » exhortent Adramane Ndiaye et Cie aux autorités locales de ladite zone de la région de Matam 
Face aux journalistes, Adramane Ndiaye n’a pas porté des gants pour s’attaquer au concept de “l’ethnicisation “de voter comme le prétend certains politiciens de la zone, il appelle les différents à proposer un programme décents pour le fouta afin que les populations , puissent évaluer eux même et faire le choix le plus légitime d’un candidat.
Toutefois, le collectif des jeunes du fouta refuse le concept “Nedo ko bandum “ et prône pour l’union des groupes ethniques du Fouta .Ils ont décliné comme vision l’émergence du fouta contribue à l’émergence de la nation sénégalaise toute entière.

Facebook Comments