Les députés Sall et Biaye risquent 2 ans et 3 mois de prison ferme

0
125
Advertisement

Le procureur a requis contre les députés Mamadou Sall, Boubacar Biaye et Sadio Dansokho, président du conseil départemental de Saraya, 2 ans dont 3 mois de prison ferme. Quant à El Hadj Kondé, il risque de passer 2 longues années derrière les barreaux. Ils sont poursuivis pour tentative de trafic de migrants, faux et usage de faux et association de malfaiteurs.

Dans ses réquisitions, le maître des poursuites a indiqué qu’on attendait des parlementaires autre chose que ces faits répressifs. « Vous avez ici des députés faussaires, des députés escrocs. Vous avez blessé la République. Parce qu’au lieu de servir la République, ils ont utilisé ce privilège pour dépouiller de pauvres gens », a dit le parquetier.

Publicité

Auparavant, les mis en cause ont nié les faits qui leur sont reprochés. Pour sa part, El Hadj Kondé a reconnu avoir encaissé des sommes d’argent pour faire voyager les plaignants en Europe. Pour ce faire, il a reconnu avoir confectionné certains documents administratifs. Non sans préciser avoir reçu l’aide des députés.

Les parties civiles ont réclamé le remboursement des sommes versées. Après les débats, les avocats de La Défense ont formulé des demandes de mise en liberté provisoire. Ces demandes ont été rejetées par le tribunal. Le motif évoqué est le risque de trouble à l’ordre public. L’affaire a été mise en délibéré pour jugement devant être rendu le 19 mai prochain.

Pub