Le Sénégal en mode Mané-dépendance : Sadio encore, Sadio toujours !

52
Advertisement

Que vaut le Sénégal sans Sadio Mané ? Cette question revient souvent au galop. Et à l’issue des deux premiers matchs des Lions dans ces éliminatoires de la Can 2023, cette interrogation reste d’actualité. En effet, auteur d’un triplé contre le Bénin (3-1), «SM10» a remis ça hier face au Rwanda, en inscrivant le seul but de la partie, sur penalty, dans le temps additionnel.

Pourtant c’est un Sadio Mané court physiquement (normal à cause d’une fin de saison au pas de charge) qu’on a vu hier face aux Rwandais.

Publicité

Dans une position axiale avec Habib Diallo en pointe, l’actuel meilleur buteur de la Tanière (33 buts) a été moins mordant, manquant de mobilité, de percussion et aussi très timide au moment d’accélérer. A son actif, une seule grosse occasion en première période suite à une tête mal cadrée sur un corner de Pape Matar Sarr. Seul Ismaïla Sarr, misant sur sa vitesse, a tenté de faire bouger la défense adverse.

Mais comme d’habitude, l’enfant de Bambali a été décisif quand il le faut, en transformant le penalty qui donne un second succès d’affilée aux champions d’Afrique qui peuvent partir en vacances en toute quiétude. Une marque des grands joueurs et qui vient encore fois confirmer cette Mané-dépendance qui devrait faire réfléchir le sélectionneur qui pourtant ne cesse de déplorer l’inefficacité de son attaque. Un autre gros chantier à défricher.

Pub