Le procès en destitution de Trump commencera autour du 8 février au Sénat

0
117

Le procès de l’ancien président américain commencera la deuxième semaine de février au Sénat, après la transmission à la chambre haute de l’acte de mise en accusation en début de semaine prochaine, ont annoncé ce vendredi 22 janvier les leaders démocrates au Congrès.

« Une fois les dossiers rédigés, l’exposé par les parties commencera la semaine du 8 février », a déclaré vendredi soir Chuck Schumer, le chef démocrate du Sénat, où Donald Trump doit être jugé pour « incitation à l’insurrection ». Chuck Schumer avait auparavant précisé devant ses collègues que l’acte d’accusation « serait transmis au Sénat lundi ».

Ce délai de deux semaines entre la remise de l’acte d’accusation et le début des débats ne donnera pas seulement plus de temps à l’ex-président Trump pour préparer sa défense. Il permettra aussi que le procès ne monopolise pas les sessions à la chambre haute pour le début du mandat de Joe Biden. Le Sénat pourra ainsi notamment confirmer les membres de son gouvernement.

Chuck Schumer a précisé dans la matinée avoir discuté avec le chef de la majorité républicaine Mitch McConnell « du calendrier et de la durée » des audiences. Ce dernier avait précisément suggéré d’attendre la mi-février pour entamer les débats. « La mise en accusation par la Chambre a été plus rapide et minimaliste que jamais, l’étape suivante ne peut pas être un procès insuffisant au Sénat, avait-il déclaré. Nous avons besoin d’un procès complet et équitable, lors duquel l’ancien président pourra se défendre et le Sénat considérer toutes les questions factuelles, légales et constitutionnelles. »

Jusqu’ici, Joe Biden s’est gardé d’intervenir à ce sujet, estimant qu’il revenait au Congrès de fixer les modalités du procès de son prédécesseur.

RFI