Le procès de Lamine Diack fixé au 13 janvier 2020

0
100

L’ancien patron de l’athlétisme mondial (IAAF) et son fils, Papa Massata seront jugés du 13 au 23 janviers 2020. Les deux hommes sont soupçonnés d’être au cœur d’un système de corruption visant à couvrir des cas de dopage de sportifs russes.

Selon Jeune Afrique, celui qui fut l’influent président de la fédération internationale d’athlétisme entre 1999 et 2015, devra répondre de « corruption active et passive », « abus de confiance » et « blanchiment en bande organisée » devant le tribunal correctionnel. Au terme de vastes investigations, un trio de juges mené par Renaud Van Ruymbeke avait signé le 19 juin son ordonnance de renvoi.

Lancée en 2015 par le parquet national financier, cette enquête aux ramifications internationales a exploré tous les recoins d’un pacte de corruption présumé, sur fond de dopage institutionnel en Russie : Lamine Diack aurait obtenu des fonds russes pour des campagnes politiques au Sénégal, en échange de l’indulgence des services antidopage de l’IAAF.

Facebook Comments