Le ministre des mines sur l’affaire Tosyali : «tous les points évoqués par Sonko ont été… »

0
184

Il y a quelques mois, l’affaire de l’exploitation de la mine de fer de la Falémé, posée dans le débat public par Ousmane Sonko, avait fait grand bruit. Le leader de Pastef avait fait face à la presse pour dénoncer les bases sur lesquelles la mine allait être confiée à la société turque Tosyali. Ce samedi, le ministre des Mines a répondu au leader de Pastef.

Mme Aïssatou Sophie Gladima a expliqué, face aux députés, qu’il s’agit, pour l’instant, d’un Mou. Un mémorandum, qui n’a rien à voir avec un protocole d’accord ou un traité. Et ce Mou est en discussion présentement.

«Ce projet était trop lourd et on ne trouvait pas d’investisseur pendant les 3 phases. La première phase ne concerne pas le ministère des Mines. Mais, néanmoins nous continuons la discussion avec cette société qui travaille, en parallèle, avec le ministère de l’Industrie. Parce que la première phase le concerne. Il n’y a rien à cacher, ce Mou est en discussion», a-t-elle expliqué face aux députés.

Et de 23 points, les deux parties sont à 13 actuellement: «Les 20 points du Mou du 9 octobre 2018, ont été ramenés à 13 à l’issue de la rencontre qui s’est tenue avec l’Apix, Tosyali et le ministère des Finances, juillet 2019. Tous les points évoqués par Sonko ont été enlevés. Donc ça n’existe plus dans le Mou que nous continuons de discuter avec Tosyali », a indiqué le Ministre des Mines qui était à l’hémicycle pour défendre le budget de son département.

Facebook Comments