Le Khalife général des mourides plaide pour des élections locales apaisées

0
164
Advertisement
La cérémonie officielle, dernier acte du Grand Magal, s’est déroulée, hier lundi, à la Résidence Khadimou Rassoul, en présence des autorités gouvernementales, politiques et religieuses. Le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Abdoulaye Diome, qui a conduit la délégation gouvernementale, a sollicité des prières pour la réussite et l’achèvement des projets du chef de l’Etat. Quant au Khalife général des Mourides, par la voix de son porte-parole, il a plaidé des élections locales calmes et apaisées.
 
La cérémonie officielle, dernier acte du Grand Magal, s’est déroulée, hier lundi, à la Résidence Khadimou Rassoul. Le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Abdoulaye Diome, qui a conduit la délégation gouvernementale, a délivré le message du chef de l’Etat Macky Sall. Le président de la République sollicite de prières auprès du Khalife général, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké pour qu’il puisse terminer ses projets. «Les relations qui unissent le Khalife et le président Macky Sall remontent bien avant qu’il ne soit à la tête communauté mouride. Rendre grâce fait partie de la haute dévotion. Le président s’engage à accompagner, dans ses projets, la ville de Touba. Il va l’accompagner dans les travaux de construction de l’Université islamique de Touba pour un coût global de 36 milliards», a-t-il martelé. La délégation du gouvernement était composée, entre autres, des ministres Dame Diop de l’Emploi, Yakhoba Diattara de l’Economie numérique, Pape Amadou Ndiaye de l’Artisanat, Ndèye Saly Diop Dieng de la Famille. Il y avait aussi le ministre conseiller Cheikh Abdoulahat Mbacké, Mamadou Koné et le gouverneur de la région de Diourbel.

 L’UNIVERSITE ISLAMIQUE, L’ACCES A L’EAU POTABLE ET A L’ASSAINISSEMENT, LES DEFIS ACTUELS DU KHALIFE

Le porte-parole du Khalife général des Mourides, Serigne Bassirou Abdoul Khadre Mbacké, dans sa réponse, a remercié le chef de l’Etat, le ministre de l’Intérieur et toutes les familles religieuses, au nom du Khalife général. Il a encore prié pour une réussite des projets du chef de l’Etat. Il demande au gouvernement de tout faire pour que les travaux d’assainissement de Touba soient terminés. «Après l’université, les principaux défis actuels du Khalife général, c’est l’accès à l’eau potable et à l’assainissement. La preuve, c’est que la communauté s’est toujours impliquée dans les grands projets de la confrérie mouride, avec la réalisation de la grande mosquée de Diourbel sous l’ère de Cheikh Mouhamadou Moustapha Mbacké. C’est Serigne Saliou Mbacké qui fut le premier à investir sur l’assainissement. Il a eu à laisser 10 milliards. C’est la même chose avec Serigne Bara et Serigne Sidy Moukhtar qui a démarré les travaux de construction de la mosquée Massalikoul Jinane», confit-il. Rappelant sur le sens du Magal, il soutient qu’il s’agit de «rendre grâce à Dieu. Il se situe à 3 niveaux : d’abord de l’exprimer par le cœur et par les actes. Il s’agit d’une victoire de Serigne Touba sur le colonisateur». Il a remercié tous les talibés pour leur amour pour Cheikhoul Khadim. Il a présenté ses condoléances pour toutes les personnes qui ont perdu la vie sur les routes du Magal.

LE KHALIFE GENERAL INVITE TOUS LES TALIBES A INVESTIR DANS L’UNIVERSITE ISLAMIQUE DE TOUBA

Le porte-parole du Khalife général des Mourides, Serigne Bassirou Abdoul Khadre Mbacké, par la voie de leur petit-fils Serigne Sidy Mokhtar Ka, a remercié toute la délégation gouvernementale, celle des partis politiques, de la société civile et des toutes les familles religieuses. «Tous les engagements pris ont été respectés. Nous souhaitons que tous les projets du chef de l’Etat Macky Sall soient réalisés. En ce qui concerne les élections locales à venir, nous souhaitons et prions qu’elles se déroulent dans le calme, la paix et la transparence», déclare-t-il. Concernant le projet de construction de l’Université islamique de Touba, le Khalife général en appelle à la participation/contribution de tous les talibés invité à investir dans ce temple du savoir dédié à l’enseignement de l’Islam. Il a remercié toutes les familles religieuses qui ont fait le déplacement à Touba à l’occasion du Magal, à savoir les familles d’El Hadji Malick Sy (Tivaouane), de Cheikh Ibrahima Niass et de Leona Niassène (Kaolack), des Layènes (Dakar), celle de Ndiassane, etc. mais aussi Dr Cheikh Ahmeth Koné, le ministre malien chargé des Affaires religieuses.

ALERTE SUR LES MENACES LIEES AUX DERIVES SUR LES RESEAUX SOCIAUX

Il a remercié le ministère de la Santé et de l’Action sociale sur les efforts des autorités médicales. «La Covid-19 est une malédiction divine. Mais, il faut respecter les recommandations médicales. Lorsque le nombre de cas a connu une hausse, mais également quand le pays a connu une pause pluviométrique, le Khalife général a demandé aux populations de réciter le Saint Coran et des Khassaïdes pour implorer Dieu. Il demande aux musulmans d’éviter les calomnies et les violences. Il faut regarder tout autour de nous, dans la sous-région où des réseaux sociaux causent beaucoup de dégâts. Il y a combien de ménages qui ont volé en éclat et de familles dispersées ? Il faut travailler et investir utile. Il faut savoir pardonner».

SERIGNE CHEIKH ABDOU BALY MBACKE, MINISTRE-CONSEILLER : «Le Magal a apporté des retombées financières de près de 250 milliards de F CFA»

Serigne Cheikh Abdou Baly Mbacké, ministre-conseiller et président de la Commission culture et communication du Comité d’organisation du grand Magal, «le Magal a apporté des retombées financières de près de 250 milliards de F CFA». Selon lui, «le Magal 2021 a battu le record en terme de mobilisation de pèlerins. Il y a quelques innovations qui ont été apportées par le Comité d’organisation. Il y a également les nouvelles techniques de l’information et de la communication qui ont permis de toucher un bon nombre de personnes».
Pub