Le Khalife des Tidianes parle au monde (Par Cheikh Ahmed Tidiane SY Ibn Al Amine)

0
227
Advertisement

A l’occasion de la fête du Achoura, le Khalife Général des tidianes nous a gratifiés d’un message de haute portée spirituelle et temporelle à la fois. Ce Qoutba a comblé tout le vide créé par nos absences physiques dans les mosquées mais une présence spirituelle sans discontinuité temporelle.

Comme à son accoutumée, le Khalife Général des Tidianes s’est distingué dans son rôle de Gardien du temple en veillant sur la cité, tel un patriarche qui veille sur le legs et les légataires en parfaite conformité avec l’injonction prophétique :
كلّكم راع وكلّكم مسؤول عن رعيته« Koullukum rahinwa kllukum mas’ûlun ‘an r iyyatihi ».

Publicité

Le Khalife a assuré son rôle de « berger » du peuple de Dieu vis-à-vis du « troupeau » pour nous ramener sur le droit chemin en ces temps de forte incertitude et de désolation pour cause de pandémie.
A l’entame de son discours, Al Khalifa a voulu être exhausitif dans l’expression de sa gratitude à ces pairs khalifes généraux. Une exhaustivité qui montre tout son souci d’éviter toute forme d’omission pouvant être source de frustration.
Rien n’a été omis dans les recommandations empreintes d’humilité, émises par le khalife à l’endroit des musulmans, à l’endroit des sénégalais dans leur entièreté, mais aussi envers les politiques et même vis-à-vis de ses pairs religieux.
Du rappel du port du voile chez les femmes musulmanes à la dénonciation de l’homosexualité, en passant par l’alcoolisme grimpant chez les adolescents , la prolifération des lieux de débauche, tous les maux de notre société en ont eu pour leur grade.
Le Khalife a surtout rappelé le sens de la responsabilité des médias devant leur audimat mais surtout devant leur Seigneur, en promouvant des contrevaleurs et des contremodèles pour notre société.

La manipulation des masses par les politiques a aussi été dévoyée par le khalife qui leur a rappelés leur rôle Ô combien dans la représentation des populations qui les ont mandatés au lieu de se donner en spectacle à l’Assemblée Nationale.
En parlant de la pandémie à COVID 19, Serigne Babacar Sy Mansour est encore resté constant dans son attitude de se protéger et de demander aux populations de se protéger face à ce qui est une punition divine face à l’incurie de l’humanité. Il a rappelé l’attitude de Oumar Ben Khattab quand on lui a demandé s’il fuyait le destin. Ce dernier avait répondu par l’affirmative pour se conformer au destin. Concernant la fermeture de la mosquée de Tivaouane, le Khalife est resté droit dans ses bottes, tout en se refusant de dénier à qui que ce soit le droit d’adopter une attitude contraire.
Son invite au retour à Dieu, pour solliciter son pardon est la voie de salut pour notre résilience face à la pandémie. Il en appelle à la responsabilité individuelle de tout un chacun, tout en invitant ses pairs religieux à l’unité dans la prière et l’entraide sociale, source de résilience face à la pandémie.
Dans une forme empreinte d’un humour intelligent, et par une approche foncièrement pédagogique, Serigne Babacar Sy Mansour a délivré un message d’injonction courtoise au retour aux valeurs islamiques et morales.
Par une approche foncièrement pédagogique, saisissant un moment de grande écoute, son message chargé d’émotion et de sens a rappelé aux disciples les enseignements universels d’humilité et de sagesse de notre Patriarche Maodo.
La forme empruntée par le Khalife en a surpris plus d’un mais l’éducateur-né a bien saisi le sens de l’adage « li kulli maqâmin maqâl » (à chaque situation le discours adapté) pour s’adresser au-delà de sa communauté à l’ensemble des Sénégalais. De sa simplicité, Serigne Babacar Sy Mansour a pu faire sienne, cette noble recommandation prophétique « Khâtibû Nâsa ‘alâ qadri ‘uqûlihim » (Adressez-vous aux gens selon leur niveau d’entendement) pour fructifier ce grand moment de télévision afin de captiver l’attention de tous par la spontanéité mais aussi la franchise que tous lui reconnaissent.
Qu’Allah lui accorde lui accorde une longue. et Ya Khalifa ! Prions que votre appel à la concorde des cœurs soit entendu et appliqué de tous. Puisse Allah accepter vos prières adressées à toute l’humanité sans distinction de religion ; « min jihhati Tîni aw fid-dîni », comme dit Mado dans le Tayssîr
Que Dieu entende vos prières Ya Khalifa, comme il avait entendu l’appel de vos pères et aïeux en toutes circonstances.
Pour un Sénégal de paix, de concorde et d’une commune volonté de vivre ensemble !
Cheikh Ahmed Tidiane SY Ibn Al Amine
Aspirant disciple

Pub