Le gardien des lions Abdoulaye Diallo arrête deux penalties de Marseille

0
491
Abdoulaye Diallo, Goalkeeper of Rennes during the french League Cup match, Round of 16, between Rennes and Marseille on December 13, 2017 in Rennes, France. (Photo by Eddy Lemaistre/Icon Sport)

L’Olympique de Marseille a été éliminé mercredi en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue par le Stade Rennais aux tirs au but (2-2, 4-3 tab). L’international sénégalais, Abdoulaye Diallo a arrêté deux (2) penalties.

Décidément, l’OM de Rudi Garcia n’aime pas le Stade Rennais. Défaits dans leur Stade Vélodrome le 10 septembre par les Bretons (1-3), leur dernier revers contre un adversaire français, les Marseillais ont été éliminés mercredi en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue (2-2, 3-4 tab). Pour éviter de prendre deux buts lors des dix premières minutes comme ce fut le cas il y a trois mois, ils ont emprunté une technique du rugby : envoyer le ballon dans les 22 de l’adversaire au coup d’envoi. Le bloc équipe a pu monter, les Olympiens ont mis le pressing pour récupérer le ballon, qu’ils ont fait tourner. Bon, la technique est encore à parfaire : Khazri s’est procuré la première occasion de la partie. Sa frappe croisée a été captée par Pelé (2e). Après un nouvel arrêt, face à Bourigeaud cette fois (6e), Kostas Mitroglou a ouvert le score sur la première incursion marseillaise (13e).

Cinq minutes plus tard, Clinton Njie a eu l’opportunité de mettre l’OM à l’abri. Trouvé dans la profondeur par Anguissa, il s’est présenté devant Abdoulaye Diallo. Mitroglou était idéalement placé, seul devant le but. Mais le Camerounais a préféré tirer, alors que l’angle était fermé. Le ballon lui est revenu dessus, mais il a envoyé une saucisse de l’extérieur du droit. Un raté qui a eu son importance : les Rennais ont égalisé à la 23e sur un coup franc de Khazri coupé par André. De passeur, Khazri est devenu buteur, humiliant au passage Aymen Abdennour avec deux changements de direction (57e). Les Marseillais ont subi quelques erreurs d’arbitrage (voir le fait du match), Rudi Garcia a redynamisé son équipe en faisant entrer Sarr, Luiz Gustavo et Valère Germain, qui a égalisé de la tête à la 80e minute. Le troisième but en deux matches de l’attaquant français. La décision s’est jouée aux tirs au but. Abdoulaye Diallo a détourné les tentatives de Lucas Ocampos et Bouna Sar.

Facebook Comments