Le BRT au Ghana estimé 60,3 milliards CFA et au Sénégal le coût estimé à plus de 300 milliards

0
358

Le projet à peine lancé, le Bus Rapid Transit au cœur d’un scandale par  rapport à son coût, sa distance et nombre de bus, en comparaison avec ce qui se passe dans la sous région, notamment au  Ghana. Découvrons ces chiffres qui suscitent polémique.

Brt Senegal

Le coût global du projet  Brt Sénégal est évalué  à 296 milliards de francs CFA dont 52 milliards financés par la Banque européenne d’investissement. Au total, 144 bus vont faire la navette sur une distance de 18 kilomètres (Gare Petersen-Préfecture Guédiawaye), pour transporter environ 300 mille passagers par jour.

Brt Ghana

Comparé à son homologue du Ghana, s’agirait-il d’un scandale comme on en a l’habitude ces derniers temps au Sénégal. En effet,  le coût global du BRT Ghana est estimé 60,3 milliards francs CFA. Mieux encore, il est doté de 245 bus qui peuvent transporter jusqu’à 12000 passagers par heure, sur la liaison Kimbu-Adenta pour une distance de 20 km.

L’écart énorme

Vous l’avez constaté, l’écart est énorme. Le Brt Sénégal coûte cinq (5) fois plus cher  que celui du Ghana, inauguré en 2016, et actuellement en circulation. La différence  est de 236 milliards francs Cfa.  Même constat concernant le nombre de bus et le nombre de passagers.

Interrogation

S’agit-il d’un autre scandale ? Qu’est-ce qui explique cette différence énorme en terme de coût, de distance et de nombre de bus ? L’opinion nationale entend d’être édifié !

Facebook Comments