La Coalition Education pour Tous opte pour une valorisation de l’enseignant

0
457

Silèye Gorbal Sy, patron de la coalition nationale «Education pour tous», lors de la clôture de l’atelier du Haut conseil du dialogue social (Hcds – secteur de l’éducation) sur la pré-rentrée scolaire 2019, a déclaré devant la presse qu’«une éducation pour tous suppose une sauvegarde de l’école publique».

Il en appelle à la valorisation de l’enseignant pour atteindre cet objectif car, selon lui, c’est le prix à payer pour une école publique efficace et efficiente. Le mandant de cette coalition a rappelé «la signature du Protocole entre les formations syndicales et le gouvernement le 30 avril 2018, suscitant beaucoup d’espoirs».

Versé dans une mission de veille et d’alerte,il relève que son souci a été toujours de mettre en place un mécanisme de suivi sans faille du monitoring. A l’en croire, l’ancien Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, s’était beaucoup investi. Sileye Gorbal Sy tous les ministères concernés dans le suivi des accords et les invite à œuvrer de manière dynamique pour en arriver à ces fins, parvenir avec les organisations syndicales à une pacification et un apaisement de l’espace scolaire et universitaire.

Sur la question relative aux évaluations scolaires, avec des taux de réussite peu enviables, il prend acte des propositions de certains acteurs mais soutient ne pas avoir encore mené une réflexion approfondie à ce sujet. Selon lui, l’ordre du jour n’est pas la suppression des diplômes comme le Cfee, le Bfem ou le Bac, mais de revoir l’organisation de ces examens.
A son avis, le Baccalauréat (Bac) et le Brevet de fin d’études moyennes (Bfem) n’ont pas encore donné des résultats satisfaisants. Si le Bac a enregistré 60% d’échec, le Bfem est encore à 50% de réussite .Pour lui, les crises récurrentes dans le système éducatif, depuis plusieurs années, sont à prendre en compte dans l’analyse de ces contreperformances. «Nous avons perdu beaucoup de temps et il faut aller à un respect strict du quantum horaire pour parler d’efficience et d’efficacité dans le système éducatif», recommande M. Sy.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here