La classe politique rend un vibrant hommage à Alioune Badara Cissé

0
170
Advertisement

Le rappel à Dieu samedi soir de Me Alioune Badara Cissé des suites d’une maladie a fait réagir la classe politique sénégalaise. A travers des messages de condoléances, tous ont salué la mémoire de l’ancien Médiateur de la République à qui ils ont rendu un vibrant hommage.

Macky Sall, Président de la République : « ABC, un homme de conviction »

 «Je suis très peiné d’apprendre le décès de Me Alioune Badara Cissé, membre fondateur de l’APR, ancien Ministre des affaires étrangères et ancien Médiateur de la République. Je rends hommage à un homme de conviction et un brave compagnon.Qu’Allah l’accueille en son Paradis ».

Publicité

Mamadou Lamine Diallo, député (opposition): «Je suis choqué»

«Inalilaahi Wa ina Ileyhi rajiùn!

Je suis choqué par l’annonce du décès de Maitre Alioune Badara Cissé.

Un homme courageux, digne et attaché aux principes démocratiques.

Mes condoléances à sa famille, une belle famille, à la médiature et au Khalife Général des Mourides, confrérie à laquelle il appartenait fièrement.

#HommageàABC».

Barthélemy Dias (TaxawuSenegaal): «ABC, un homme de valeurs »

«Quelle triste nouvelle!Un homme de bien, de principes, de valeurs, de convictions s’en est allè. Merci pour tout Maître.Qu’Allah vous accueille en son Paradis céleste. Sincères condoléances à votre famille et à toute la Nation sénégalaise».

Thierno Alassane Sall (République des Valeurs): « ABC, un homme d’Etat»

«La disparition d’Alioune Badara Cissé est un choc. Le Sénégal perd un homme d’État, un serviteur sincère, dévoué, d’un grand raffinement intellectuel. Je perds un ami et un frère d’armes, le frère des républicains. Mes condoléances à sa famille et au peuple sénégalais»

Thierno Bocoum (Mouvement Agir): «Je suis dévasté !»

« Thierno, nous partageons désormais ce que personne ne pourra comprendre sans l’avoir vécu », me disait-il en faisant allusion aux disparitions tragiques de nos deux enfants.

Sur la terrasse d’un hôtel de la place, nous avions beaucoup échangé. Un père de famille affable, courageux, aimant m’avait beaucoup appris de la vie après m’avoir beaucoup soutenu lors du décès de mon fils.

Il était présent au baptême de ma fille et ne manquait jamais de prendre de mes nouvelles.

Le décès tragique de son fils m’avait bouleversé. A la levée du corps, je peinais à le regarder. J’étais dévasté. Me rapprochant de lui, il m’avait retenu et m’avait serré fort la main.

Nous nous sommes revus après les événements de mars, commentant son discours, parlant de la situation du pays. Il avait lu mon livre et me faisait part de ses impressions. Nous étions encore retombés dans notre univers de père de famille.

Aujourd’hui je suis dévasté par la nouvelle de sa disparition. Je suis dévasté pour toutes les confidences qu’il m’avait faites sur ses projets d’avenir après son départ de la médiature.

Je suis dévasté de voir un homme élégant , courtois, affable, éloquent, partir si vite.

Un fervent Talibé mouride est parti. Un homme de conviction, d’honneur et de courage s’en est allé.

Je suis dévasté.

Aliou Badara Cisse que le TOUT PUISSANT t’accueille dans son Paradis céleste ».

Ousmane Sonko, (Député Pastef): «ABC, un homme cultivé, racé, affable, généreux et d’un raffinement singulier »

«J’ai connu Alioune Badara Cissé par l’entremise de Birame Souleye Diop dont il était l’ami de plus de 25 ans. Un homme cultivé, racé, affable, généreux et d’un raffinement singulier.

Il s’était personnellement impliqué pour empêcher ma radiation injuste de la fonction publique en 2016.

Par la suite, il s’était également beaucoup impliqué lors des malheureux évènements de février-mars 2021 pour prévenir et éviter l’irréparable.

Récemment, il avait beaucoup insisté pour venir me présenter ses condoléances suite à la perte d’un proche, malgré mon insistance pour l’en décharger.

Le Sénégal perd un grand homme avec sa disparition inattendue.

À  sa famille et au peuple, nous présentons nos très attristées condoléances.

Puisse le Seigneur l’envelopper de son Pardon et sa Miséricorde infinis ».

Aboulaye Diouf Sarr, (Ministre de la Santé)« Un compagnon de lutte s’en est allé»

«Un compagnon de lutte s’en est allé. La nation perd un homme de valeurs qui l’a toujours servi tout en restant fidèle à ses principes. Adieu ABC.

Qu’Allah lui réserve son paradis céleste».

Me Ousmane Seye (avocat, homme politique): « ABC, un bon avocat avec plein d’humanité »

« Alioune Badara Cissé a fait un stage dans mon cabinet d’avocat. A l’époque, j’étais si fier d’être associé avec Me Mame Bassine Niang (…) il était un bon avocat, humble, avec plein d’humanité. Il était un homme pieux, Il était un fervent talibé mouride. Nous, avocats, perdons un confrère que nous aimions autant qu’il nous aimait».

Aminata Touré (ancien Ministre): « Une grande perte pour le peuple sénégalais »

« C’est une nouvelle terrible. J’avais une relation personnelle avec lui. C’est une grande perte parce que Alioune Badara Cissé c’est un patriote qui a une large famille. C’est une grande perte pour le peuple sénégalais, le président Macky Sall et le pays tout entier. Nous avions des relations particulières. C’est un grand intellectuel. Un homme courageux dans ses positions véridiques. Un homme de bien. On a eu à partager beaucoup de tribunes sur le plan international, mais il a été un homme bien admiré ».

Maodo Malick Mbaye (DG Anamo): « ABC cultivait l’élégance sous toutes ses formes »

« Alioune Badara Cissé était un homme qui cultivait l’élégance sous toutes ses formes, dans la mise, dans les relations humaines mais surtout courage dans le positionnement et le combat politique. Ce que je retiens de lui, c’est d’abord sa loyauté. Quand je dis loyauté, je fais la différence entre la loyauté et la fidélité. Quand on est à un certain niveau de responsabilités de l’État, on a plus besoin d’hommes loyaux. La loyauté, c’est celui qui te dit en toute circonstance, ce qu’il pense. Il vous dit, je suis toujours engagé envers toi mais je pense que ça, c’est la meilleure formule. Et, je suis d’avis que c’est des exemples que nous devons pérenniser ».

Youssou Ndour (Fekké Maci boolé): « j’ai perdu un ami… »

«Une très grande perte pour toute la nation. Une très grande tristesse pour moi. J’ai perdu un ami, une personne d’une gentillesse sans commune mesure. Il m’a beaucoup conseillé lorsque nous étions ensemble au gouvernement. Repose en Paix l’homme de Paix ».

Pub