La Caf lance sa première Super Ligue en août 2023

58
Advertisement

À l’occasion de sa 44ème assemblée générale organisée en Tanzanie, la Caf a officialisé, mercredi dernier, le lancement de sa première Super Ligue africaine pour août 2023. Cette nouvelle compétition qui va regrouper l’élite continentale devrait changer radicalement la face du football africain.

Ce qui avait créé un véritable tremblement de terre sur la scène européenne, il y a quelque temps, fait son apparition de l’autre côté de la Mer Méditerranée. Lors de la 44ème assemblée générale ordinaire organisée à Arusha (Tanzanie), la Confédération africaine de football (Caf) a annoncé le lancement de sa Super Ligue. La première édition est prévue en août 2023. Ce nouveau projet rentre dans le plan d’action 2021-2025 de l’instance continentale. Et contrairement à la Super League européenne, elle devrait permettre de changer le visage et la compétitivité de la Caf et du football africain. « La Caf s’engage à adhérer et à se conformer aux meilleures pratiques mondiales en matière de gouvernance, d’audit, d’éthique, de transparence, de finances et de gestion. Nous sommes enthousiastes pour la Super Ligue africaine de la Caf et convaincus qu’elle changera le visage et la compétitivité de la Caf et du football africain ». Le Comité exécutif de la Caf a pris la décision de lancer la Super Ligue africaine de la Caf en août 2022. Le coup d’envoi officiel de cette ligue sera donné en août 2023», a déclaré le président Patrice Motsepe au sortir de l’assemblée générale.

Publicité

Dans sa vidéo de présentation de cette nouvelle compétition, la Caf a tenu à se montrer transparente quant aux objectifs. D’abord, la Super League africaine rassemblera 24 clubs (issus de trois zones) de plus de 16 pays différents, représentant ainsi plus d’un milliard d’habitants du continent. Côté calendrier, 197 matches seront disputés en 10 mois (entre août 2023 et mai 2024 pour la première édition), soit 21 rencontres disputées maximum par équipe. Ajoutons à cela un prize money de 100 millions de dollars américains (environ 64 milliards de FCfa), dont 11,5 millions de dollars (environ 7 milliards de FCfa) reversés au vainqueur.

La finale du tournoi est présentée comme un nouveau « Super Bowl », confirmant la volonté de développer la visibilité du football africain à travers le monde. En plus d’être supervisé par la Caf et la Fifa, cet évènement veut se donner les moyens de devenir l’une des meilleures compétitions continentales du ballon rond : les 54 fédérations du continent recevront chacune 1 million de dollars (près de 642 millions de FCfa) provenant des bénéfices de cette compétition, qui serviront à développer les infrastructures sportives et soutenir les finances des clubs locaux.

De plus, la portée de ce tournoi va au-delà du sportif. En effet, la Caf va également allouer un fonds de solidarité de 50 millions de dollars (plus de 32 milliards de FCfa) « pour le développement du football des jeunes et des femmes et pour toutes ses autres compétitions, afin de s’assurer qu’elles soient compétitives au niveau mondial », a informé le dirigeant sud-africain.

Un nouveau coup de boost, non seulement pour le football masculin, mais également pour les équipes féminines, notamment grâce à l’engouement remarqué lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations féminine au Maroc.

Pub