La belle prestation de Mendy largement commentée en Europe

0
285
Advertisement

PREMIER LEAGUE – En difficulté en première période mais rentré aux vestiaires avec un but d’avance signé Ben Chilwell juste avant la pause, Chelsea s’est ensuite fait malmener mais a tenu bon sur la pelouse de Brentford (0-1), samedi. De quoi retrouver la première place du championnat d’Angleterre devant Liverpool et Manchester City, tout deux victorieux auparavant.

Incroyable Édouard Mendy. Alors que Chelsea a beaucoup souffert face à une équipe de Brentford toujours aussi surprenante, le gardien des Blues a réalisé quatre arrêts déterminants pour obtenir les trois points de la victoire, sur la plus petite des marges (0-1), samedi. Les hommes de Thomas Tuchel, chahutés comme rarement, répondent à Liverpool et Manchester City, tous deux vainqueurs lors de la 8e journée, pour reprendre la tête de la Premier League avec un petit point d’avance sur les Reds.

Grand gardien, petite victoire. Voilà comment résumer la performance des Blues sur la pelouse de Brentford, club promu qui régale pour son retour dans l’élite. Les joueurs de Thomas Tuchel savaient qu’il fallait se méfier des Bees, capables de faire déjouer leurs adversaires en opposant un bloc très appliqué. Pour preuve, Chelsea a eu toutes les peines du monde à se procurer des occasions franches. Romelu Lukaku croyait quand même avoir marqué, sur un service de Timo Werner, mais il était hors-jeu (22e). Le mérite des Londoniens aura été d’ouvrir le score juste avant la pause, grâce à Ben Chilwell, buteur pour la troisième journée de suite (0-1, 45e).

Publicité
https://i.eurosport.com/2021/10/16/3237910.jpg

MENDY OFFRE UN SUCCÈS IMPORTANT À CHELSEA

Les Bees semblaient avoir pris un coup sur la tête, sachant qu’ils ont manqué de réussite au moment où Bryan Mbeumo a touché une première fois les montants (21e). En deuxième période, le poteau a encore joué des tours à l’attaquant français, quand Brentford a repris des couleurs au point de forcer les Blues à défendre (75e). Chelsea, qui a loupé le break avec une double occasion signée Werner et Lukaku (70e), peut remercier Édouard Mendy. Car le portier sénégalais a parfaitement matérialisé la définition de dernier rempart, écoeurant tour à tour Ivan Toney (73e), Saman Ghoddos (83e), Pontus Jansson (83e) et Christian Norgaard (90e+3) avec des gestes décisifs, parfois en faisant don de son corps.

Quatre arrêts du gardien, deux poteaux, une prestation quelconque devant : on peut affirmer que Chelsea s’en sort avec un miracle dans ce déplacement périlleux sur la pelouse de Brentford, énième derby de sa saison. À l’arrivée, qu’importe le manque de maîtrise puisque les comptes sont bons pour le club londonien, qui conserve son trône à l’issue de la 8e journée de Premier League. D’aucuns y verront déjà un succès étriqué digne d’un futur champion. Il est encore trop tôt pour le dire, surtout au regard d’une concurrence qui carbure avec bien plus de confiance.

Pub