Kaolack: un déficit de 100 enseignants inquiète les autorités académiques

0
349

Le concept ‘Ubi tey jang teu’ (ouvrir et commencer les cours le même jour) est pris très au sérieux par les autorités administratives de la région de Kaolack au centre du Sénégal. Mais le problème qui préoccupe le plus ces autorités est le déficit de plus de 100 enseignants noté dans le département.

« Comme l’année dernière, nous risquons également cette année de fermer des classes, ce qui ne plaide pas pour l’atteinte des objectifs », se désole l’IA de Kaolack. Ce déficit, indique Khadidjatou Diallo, explique également l’existence de plus de 300 classes multigrades.

« Nous pensons qu’ils vont trouver une solution en augmentant la dotation de Kaolack en enseignants », indique-t-elle. D’autant plus cela risque d’impacter négativement sur l’effectivité du concept ‘Ubi tey jan tey’.

Malgré un taux de présence de 85% des enseignants enregistré dans la région, l’IA de Kaolack invité les parents d’élèves et les élèves à s’impliquer fortement pour que le quantum horaire puisse être terminé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here