Kadio Niang , le parcours d’une Mauritanienne, de l’ombre à la lumière solaire

153
Advertisement

Née dans un village du sud de la Mauritanie sans électricité, Kadio Niang dirige aujourd’hui Solar-Ecobat, une start-up spécialisée dans la fabrication de lampes solaires.

Pour celle qui a passé son enfance et son adolescence à étudier à la bougie ou à la lampe à pétrole, devenir ingénieure est rapidement une évidence. Avec un taux d’accès à l’électricité de 10% en zone rurale contre 72% dans les villes, pour Kadio Niang, l’avenir de l’électrification au Sahel passe par le solaire. Rare femme dans un monde d’hommes, elle veut également favoriser l’emploi dans des femmes dans ce domaine.  

Publicité

Kadio Niang, ingénieure, directrice et fondatrice de Solar Ecobat, une start-up spécialisée dans l’énergie solaire et les matériaux d’écoconstruction. 

En fin d’émission, un reportage au nord de Nouakchott au Centre Safia (Savoir, Apprendre et Faire pour être Indépendante durant mon Adolescence) dont l’objectif est d’améliorer la scolarisation, la réinsertion des femmes à l’école, leur participation dans l’espace public ainsi que le renforcement de leurs compétences et leur employabilité. 

Suivre l’intégralité de l’émission 7 milliards de voisins : https://www.rfi.fr/fr/podcasts/7-milliards-de-voisins/20220519-le-parcours-d-une-mauritanienne-de-l-ombre-%C3%A0-la-lumi%C3%A8re-solaire

RFI

Pub