Jules baldé avertit Assane Ndiaye : « Passé le 19 novembre, Ama Baldé ne luttera plus »

0
609

Jules Baldé, frère du lutteur Ama Baldé qui doit croiser Papa Sow le 19 novembre, tient à mettre en garde le promoteur par rapport à un éventuel report du combat. Dans cet entretien téléphonique, il soutient que son protégé ne luttera plus, passé le 19 novembre.
Le classico entre Ama Baldé et Papa Sow est sur toutes les lèvres depuis qu’il a été matérialisé par le promoteur Assane Ndiaye.

Renvoyé une première fois à cause des bousculades meurtrières du 15 juillet au stade Demba Diop, le duel est reprogrammé pour le 19 novembre. Mais le seul hic est que cette affiche n’est pas sure de voir le jour en cette date. Le stade Demba Diop, qui était prévu pour abriter le duel, est toujours fermé par les autorités. Pour ne pas léser davantage les lutteurs après plus d’une année d’attente, le CNG préconise de transférer le combat au stade Léopold Sédar Senghor. Une proposition qui n’enchante guère le patron de Baol Productions, vu les charges trop lourdes liées à une organisation dans le temple du football sénégalais. Pour l’heure, c’est le flou total autour de cette affiche.

Un second report plane sur l’affiche. Une éventualité qu’écarte radicalement Jules Baldé. « A l’heure où je vous parle, le combat est maintenu au 19 novembre. Abdou Bakhoum, le manager d’Ama Baldé, nous a rassurés que le combat se tiendra parce qu’il n’y a aucun cas de force majeur. Les deux lutteurs sont prêts. Donc, rien ne s’oppose à la tenue du combat. Pour un nouveau report, je n’y pense même pas. Puisque passé le 19 novembre, Ama Baldé ne va plus lutter.

 Le promoteur Assane Ndiaye perdra ses avances sur cachet. Nous avons tout dépensé. Il ne nous reste plus rien. Vous savez que c’est très difficile de préparer un combat sans connaitre la date exacte de la confrontation. Ce ne sera pas de notre faute s’il reporte une seconde fois le combat. Nous avons respecté tous les engagements. La balla est maintenant dans le camp du promoteur. Il n’a qu’à l’organiser le 19 novembre. Même s’il organise le combat au Mali, nous sommes prêts. Tout ce que nous voulons, c’est que le combat ait lieu. Nous voulons affronter Papa Sow le 19 novembre pour passer à autre chose ».
Le promoteur Assane Ndiaye est donc averti. Espérons que ça ne tombera pas l’oreille d’un sourd.

Facebook Comments