Journée Internationale de l’Alphabétisation – L’Appel de la CNEPT pour la revalorisation du Sous-secteur

0
197
Advertisement

Chaque année sous l’égide de l’Unesco ,la communauté internationale célèbre la journée internationale de l’alphabétisation. Le Thème choisi cette année qui coïncide avec  le Contexte Covid 19  à travers le monde est : l’alphabétisation pour une reprise axée sur l’humain : réduire la fracture numérique .

En rapport à la journée internationale , les acteurs de l’alphabétisation du Sénégal consacrent une semaine au sous secteur  avec la mise en œuvre de diverses activités relatives au développement et à la promotion de nos langues nationales .

Publicité

Les statistiques  de l’Unesco révèlent  que plus de 700 millions d’adultes dont deux tiers de femmes sont dépourvus de compétences minimales en matière d’alphabétisation .

Lors de la 70 e session de l’Assemblée générale des Nations Unies en septembre 2015 ,les Etats membres ont adopté l’Agenda de Développement Durable 2030.Les 17 Objectifs de Développement Durable ( ODD) figurent au cœur de l’Agenda ,dont l’Odd 4 qui couvre l’éducation : assurer l’accès de tous à une éducation de qualité ;sur un pied d’égalité et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie

Il est difficile voire impossible d’atteindre l’Odd 4  sans le développement et la promotion de l’alphabétisation dans les différents pays .

Le  taux d’analphabètes au Sénégal demeure très élevé  et atteint plus de 50% et notre pays cité en exemple dans le sous secteur en Afrique de l’Ouest  avait réussi à réduire sensiblement l’analphabétisme dans le cadre  de la stratégie du faire –faire  pourtant beaucoup de raisons justifient  la mise en œuvre de programmes d’alphabétisation et parmi celles –ci nous pouvons noter :

-l’éducation est considérée comme  un droit de la personne car un minimum de connaissances est nécessaire pour vivre dans une société en perpétuelle mutation ;

-en s’adressant notamment aux femmes ,l’alphabétisation est considérée comme un moyen de choix qui contribue à l’amélioration des conditions de vie des bénéficiaires en les aidant à mieux s’organiser autour de leurs préoccupations ;

-les adultes éduqués ont plus tendance à encourager l’éducation de leurs enfants ,particulièrement celle de leurs filles .

La  société dans laquelle nous vivons est une société en évolution ,l’alphabétisation doit être considérée  comme un premier échelon d’un apprentissage tout au long de la vie .

Une bonne politique d’alphabétisation devrait utiliser les langues maîtrisées par les populations et mettre l’accent sur la revalorisation des acquis de ces langues

La crise engendrée par la COVID-19 a provoqué une perturbation sans précédent de l’apprentissage des enfants, des jeunes et des adultes. Elle a également creusé les inégalités préexistantes dans l’accès à des possibilités d’alphabétisation significatives, touchant ainsi de manière disproportionnée les 773 millions de jeunes et d’adultes non alphabétisés. L’alphabétisation des jeunes et des adultes a été absente de nombreux plans d’intervention nationaux initiaux, alors même que les programmes d’alphabétisation étaient contraints de suspendre leur fonctionnement habituel.

Même pendant cette période de crise mondiale, des efforts ont été entrepris pour trouver d’autres moyens d’assurer la continuité pédagogique, en particulier par l’apprentissage à distance souvent dispensé en association avec un apprentissage en présentiel, mais l’accès aux possibilités d’alphabétisation n’a pas été réparti de manière égale. La rapidité du passage à un enseignement à distance a également mis en lumière la fracture numérique persistante en termes de connectivité, d’infrastructure et de capacité à utiliser la technologie, ainsi que les disparités présentes dans d’autres services comme l’accès à l’électricité, ce qui se traduit par des possibilités d’apprentissage limitées. 

La pandémie a néanmoins rappelé le rôle essentiel de l’alphabétisation : au-delà de son importance inhérente en tant qu’élément du droit à l’éducation, l’alphabétisation permet d’émanciper les individus et d’améliorer leur vie en leur procurant plus de capacités à choisir un type de vie qui peut leur convenir. C’est aussi un facteur du développement durable. L’alphabétisation fait partie intégrante d’une éducation et d’un apprentissage tout au long de la vie fondés sur l’humanisme tel qu’il est défini par l’Objectif de développement durable 4 et, à ce titre, elle est essentielle dans une reprise axée sur l’humain après la crise de la COVID-19.

La Journée internationale de l’alphabétisation 2021 examinera les façons dont l’alphabétisation peut contribuer à bâtir un fondement solide pour une reprise axée sur l’humain, en mettant en avant les interactions entre l’alphabétisation et les compétences numériques dont ont besoin les jeunes et les adultes non alphabétisés. Elle explorera également les facteurs qui rendent une alphabétisation fondée sur la technologie inclusive et utile, afin de ne laisser personne de côté. Ce faisant, cette Journée sera l’occasion de réinventer l’avenir de l’enseignement et de l’apprentissage dans le domaine de l’alphabétisation, dans le contexte de la pandémie et au-delà.

Fidéle  à ses missions de veille et d’alerte pour une éducation inclusive de qualité pour tous , la Coalition Education Pour Tous du   Sénégal qui coordonne la Coalition Francophone pour l’alphabétisation avait compris très tôt l’importance de l’éducation numérique dans le contexte COVID et ce sous ce chapitre , elle avait organisé au mois de mars dernier un wébinaire international sur l’impact de l’alphabétisation numérique dans la lutte contre la Covid 19 dans l’espace Francophone .

Des acteurs divers de l’alphabétisation et du numérique de l’Unesco, de la Confemen, de la Francophonie, de l’Afrique , de la  France  et du Canada avaient participé à cet important wébinaire .

La  réalisation de la vision de l’alphabétisation à l’horizon 2030 nécessite une forte volonté politique et un réel engagement .

La  Cnept qui est en phase avec l’Unesco sur le thème choisi qui demeure actuel lance un appel solennel aux autorités  du Pays  pour une revalorisation du sous secteur en rapport avec le numérique car l’éducation avec la priorité à la science, à la technologie et à l’innovation fait partie des fortes recommandations du Conseil Présidentiel sur les conclusions des assises nationales de l’Education .

                                                                                      Pour le Comité Exécutif  National

                                                                                      Le   Président    Silèye Gorbal Sy

Pub