Ismaila Sarr, l’étoile filante du Stade Rennais !

0
83

Buteur face à Arsenal en coupe d’Europe (Ligue Europa), Ismaïla Sarr a encore été décisif avec le Stade rennais, ce 7 mars 2019, en huitième de finale aller de la Ligue Europa. A 21 ans, le talentueux ailier sénégalais continue de bien grandir en France.

Après le Championnat de France (Ligue 1), c’est en coupe d’Europe (Ligue Europa) qu’Ismaïla Sarr donne aussi un aperçu de son talent. En Ligue Europa, l’ailier en est à 4 buts marqués et 3 passes décisives délivrées en 8 matches. Une belle régularité qui lui permet de figurer à la 20e place de performance de compétitions

Décisif face à Arsenal

Une preuve supplémentaire que le Sénégalais a encore grandi, après deux premières saisons prometteuses en Ligue 1, au FC Metz (2016-2017) et à Rennes (2017-2018). Des saisons durant lesquelles il avait toutefois tendance à manquer de sang-froid. « Il est en train de trouver une régularité dans l’enchaînement des matches et dans ses performances, affirme ainsi Brahim Thiam, ancien défenseur et actuel consultant pour le groupe audiovisuel beIN Sports. Il joue quasiment toutes les rencontres et il est décisif comme ça a été le cas face à Arsenal ».

De fait, le natif de Saint-Louis Louis est monté en puissance lors du huitième de finale aller face au club anglais, ce 7 mars 2019. Après avoir provoqué l’expulsion du défenseur Sokrátis Papastathópoulos (41e), l’ex-pensionnaire de Génération Foot a harcelé l’arrière-garde des « Gunners ». Puis, il a profité d’un marquage inexistant pour mettre le but du 3-1, d’un coup de tête puissant.

« Il a grandi »

Par le passé, Ismaïla Sarr n’aurait peut-être pas aussi bien senti le coup venir. Une preuve que quelque chose a sans doute changé chez le droitier ? « C’est un joueur dont on avait besoin de voir la capacité à être décisif, poursuit Brahim Thiam. On sait qu’il va vite, qu’il a besoin d’espaces. Tout n’a pourtant pas été facile face à Arsenal. Il a rencontré quelques difficultés en début de match. Mais il a su persister. Il a grandi dans ce secteur-là, en maturité, dans la gestion du temps et des émotions, ainsi qu’en matière d’efficacité ».

En Ligue 1, Ismaïla Sarr n’est pas toujours le meilleur rennais, Clément Grenier et Benjamin André étant sans doute les Bretons les plus réguliers cette saison. Il n’en est même « qu’à » 5 buts en 3 passes décisives en 25 parties. Il n’empêche : le « Lion de la Téranga » a toutes les chances de faire partie des finalistes du Prix-Marc Vivien Foé 2019…