Ismaël Jakobs sur le mondial 2022 : « Je dois d’abord faire mes preuves…»

83
Advertisement

Ismaël Jakobs est revenu sur sa situation en club, avec l’AS Monaco où son faible temps de jeu menace sérieusement sa participation à la coupe du monde Qatar 2022 (18 novembre au 20 décembre 2022.) Pour le jeune latéral gauche de 23 ans, la patience est de mise, même si le temps lui est compté pour espérer convaincre le sélectionneur du Sénégal, Aliou Cissé. « Je dois d’abord faire mes preuves… »

Après avoir joué pour la première fois en équipe nationale lors du match amical qui a opposé le Sénégal à l’Iran le 27 septembre dernier à Orléans, Ismaël Jakobs rêve désormais de coupe du monde avec les Lions. 

Publicité

Dans un entretien accordé à kicker, le germano-sénégalais se dit conscient que les places seront chères au sein de la tanière. « Ce n’est pas une évidence, nous avons une équipe très forte. Je dois d’abord faire mes preuves. Les autres se sont qualifiés pour la Coupe du monde et ont remporté la Coupe d’Afrique. Il n’est pas évident de se glisser directement dans l’équipe », reconnaît-il tout déplorant son faible temps de jeu avec son club Monaco.

Face à la concurrence au poste de latéral gauche, Jakobs garde son mal en patience… « Ce n’est pas facile et je ne suis pas content de mon temps de jeu. Mais Caio Henrique joue très bien. Je dois aussi penser à l’équipe, comprendre le coach. Tout ce que je peux faire, c’est tout donner à l’entraînement et quand je joue. Monaco est un club de premier plan, on a une équipe solide, il était clair dès le départ que la concurrence serait rude. Mais le club et l’entraîneur comptent sur moi. »

Pub