Imam Mame Gor Ndiaye : « J’ai tenu les propos dans un groupe WhatsApp, je ne m’adressais pas aux Layenes »

159
Advertisement

Après avoir été cueilli, le 11 mai dernier, chez lui, à Mboss (région de Fatick) par les éléments de la Division spéciale de Cybercriminalité (Dsc), Mame Gor Ndiaye a fait face aux enquêteurs. Il était avec ses compagnons Fadel et Ousmane. Ceux-ci ont été arrêtés après avoir été inculpés pour insultes envers les Layènes.

Selon l’Observateur, dans sa livraison de ce mercredi 18 mai 2022, le Doyen des juges, Omar Maham Diallo, a condamné hier mardi, Oustaz Massaër Ndiaye dit Mame Gor Ndiaye pour plusieurs délits. Il s’agit de l’association de malfaiteurs, d’insultes commises par le biais d’un système informatique envers un groupe de personnes, en raison de leurs croyances religieuses.

Publicité

Le magistrat a ouvert une information judiciaire avant de placer le prêcheur sous le régime du contrôle judiciaire. Les démêlés judiciaires du mis en cause portent sur l’affaire dite « Prophète », qui l’oppose à la communauté Layènes. Mieux encore, Mame Gor n’était pas le seul impliqué dans l’affaire. Selon lesdites sources, il avait aussi des complices en la personne de Fadel Ndiaye et d’Ousmane Camara. Mais les auditions de ces derniers sont renvoyées à ce mercredi.

Oustaz Gor Ndiaye a reconnu avoir tenu ces propos qui sont à l’origine de son arrestation. Par contre, il conteste le fait d’avoir pris pour cible les Layènes. « Je suis membre d’un groupe WhatsApp. Je suis prêcheur. J’ai tenu ces propos dans ce groupe. Mais je ne m’adressais pas aux Layènes », a-t-il déclaré devant les enquêteurs pour se défendre.

Et pourtant, dans un audio diffusé sur une chaîne YouTube, l’islamologue s’était voulu ferme. « Il y a un groupe de personnes qui sont à Dakar et un peu partout dans le monde. Ils disent que leur grand père est un prophète. Certains d’entre eux soutiennent qu’il est un messager de Dieu. D’autres disent qu’il est le Prophète Mohamed (PSL). Ces deux convictions sont fausses. Ils croient que leur ancêtre est un messager, alors que Dieu ne l’a dit nulle part. Selon le Coran, le Prophète Mohamed est son dernier messager. Toute personne qui croit qu’il y a un autre prophète après Mohamed n’est pas musulman », disait-il.

Par ailleurs, d’après nos confrères de L’Obs, le juge d’instruction lui a fait écouter le son. Mais d’après le mis en cause, ses propos ont été altérés et décontextualisés. Le porte-parole du Khalife général des Layènes, Serigne Mamadou Lamine Laye, avait saisi le procureur de la République d’une plainte contre Massaër Ndiaye, Fadel Ndiaye et Ousmane Camara. Il reproche au trio des faits de diffamation, injures et risques de trouble à l’ordre public. Sur la base de cette plainte, le maître des poursuites a établi un soit transmis, confiant l’enquête à la Dsc. Les enquêteurs qui ont hérité du dossier ont alors placé en garde à vue Massaër Ndiaye alias Oustaz Mame Ngor Ndiaye et Cie avant de les déférer jeudi dernier devant le procureur de la République.

Pub