Il y a 9 ans disparaissait Jules François Bocandé

0
232

7 mai 2012 – 7 mai 2021, il y a 9 ans, jour pour jour, le Sénégal perdait un de ses fils les plus illustres: Jules François Bocandé. Il est décédé à Metz (France) des suites d’une opération chirurgicale à l’âge de 54 ans.

Jules Bocandé ou Jules-François Bertrand Bocandé, né le 25 novembre 1958 à Ziguinchor et mort le 7 mai 2012 était un footballeur sénégalais devenu entraîneur de la sélection sénégalaise. Il débute sa carrière au Casa Sport, club de sa ville natale où il est surclassé pour jouer et gagner la finale de la Coupe du Sénégal de football en 1979 contre l’ASC Diaraf, l’un des clubs phares de la capitale. Il marque la finale suivante opposant le Casa Sport à l’ASC Jeanne d’Arc, seule finale de l’histoire à être disputée en deux fois.

 Meilleur buteur du championnat de France

Il va ensuite jouer en Europe l’attaquant international sénégalais joue successivement à Tournai puis à Seraing avant de rejoindre le championnat de France : FC Metz, Paris SG, OGC Nice et RC Lens. En 1985-1986, il termine meilleur buteur du championnat de France avec 23 buts sous le maillot messin. Il prend part à l’un des plus grands exploits du football français et de la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe, la qualification du FC Metz face au FC Barcelone grâce à une victoire 4-1 sur les terres catalanes, après avoir perdu le match aller 4-2. Jules Bocandé termine sa carrière de joueur en Belgique à Alost en 1993.Il fait également partie de la sélection nationale sénégalaise pendant quatorze ans. En 1986, il est le joueur clé de la qualification de son pays pour la Coupe d’Afrique des nations de football 1986 en Égypte en marquant les trois buts du Sénégal contre le Zimbabwe (3-0), ce qui permet au Sénégal de participer à la CAN après 18 ans d’absence. Il atteint avec son équipe les demi-finale de la CAN 1990 en Algérie et les quarts de finale de la CAN 1992 (organisée par le Sénégal).