Horrible cauchemar de Oumou Diakhaby, mariée et mère de 3 enfants, vi0lée lors d’un Gamou

0
411

Le tribunal de flagrants délits de Kolda a condamné, ce mercredi 28 mars, Demba Samb à 5 ans de prison ferme. Il a été reconnu coupable du viol d’une dame mariée, lors d’un Gamou à Soumboudou Pakao, région de Sédhiou.

Oumou Diakhaby, mariée et mère de 3 enfants, a vécu un cauchemar le 18 mars dernier. Elle a quitté son quartier Saré Moussa Barrage, dans la commune de Kolda, pour se rendre au village de Soumboudou Pakao, situé dans la région de Sédhiou. Elle y a assisté à un Gamou annuel. Après la cérémonie, elle a décidé de se rendre, en compagnie d’un jeune homme, dans la maison du marabout distante d’un kilomètre du village.

Sur leur chemin, ils ont été rattrapés par Demba Sam qui leur à faire croire qu’il est un Asp. Il a pris la main de la dame et lui a demandé de le suivre en brousse. Pour obtenir sa libération, avec le jeune homme, ils lui ont remis la somme de 1 500 F Cfa qu’il a empochée et a conduit de force la dame en pleine brousse. Là-bas, il l’a violée, avant de la laisser partir. La victime s’est rendue au village informer les habitants. En compagnie de la gendarmerie, ceux-ci se sont rendus dans la brousse et sont parvenus à mettre la main sur Demba Sam. Son pantalon était taché de sperme et de sang.

Interrogé par les enquêteurs sur la provenance de ce sang et du sperme, le prévenu a répondu qu’il a eu des rapports sexuels avec sa femme, avant d’emmener un client à Soumboudou Pakao. Il a précisé que sa femme voyait ses règles. Mais cette dernière l’a démenti. Puisqu’à la brigade de gendarmerie de Kolda, l’épouse a soutenu n’avoir pas couché avec son mari.

Ce mercredi, devant la barre du tribunal, la victime a réitéré les mêmes déclarations, avant de réclamer la somme de 50 mille francs Cfa, à titre de dommages et intérêts. Par contre, le prévenu a balayé d’un revers de la main toutes les accusations de viol. Aussi, il a dit avoir reçu 1 000 F Cfa au lieu de 1 500 F Cfa. Interrogé sur le sang et le sperme sur son pantalon, le prévenu a tergiversé, avant d’accuser la gendarmerie et la partie civile d’avoir taché son pantalon pour ternir son image. ‘’Je reconnais également avoir dit à la dame et à son compagnon que je suis un Asp’’, a-t-il ajouté.

Fort de ces déclarations, le substitut du procureur a requis 10 ans d’emprisonnement ferme contre lui, pour le délit de viol, et 6 mois de prison pour le délit d’usurpation de fonction. Mais finalement, il a été condamné par le tribunal de flagrants délits à 5 ans de prison ferme pour les délits de viol et d’usurpation de fonction, étant donné qu’il est un délinquant primaire qui n’a jamais eu maille à partir avec justice. Le conducteur de Jakarta va aussi devoir payer les 50 mille francs réclamés par la dame Oumou.

Facebook Comments