Honneur à Serigne Moustapha Sy ! Honte aux ânes ! (Par Cheikh Ahmed Tidiane Mané)

0
2144

Il suffit d’un micro ou d’un stylo pour que les derniers parmi les cancres aient l’audace de s’exprimer sur des sujets qui dépassent leurs entendements et leurs esprits bornés.

Un jour Hassan Al Bassri, ce grand mystique musulman, tardait à délivrer ses homélies quotidiennes devant un public impatient qui assistait toujours à ses prêches, parce qu’il attendait la venue de Rabiatoul adawi qui avait accusé un retard. Un des membres de ce public lui demanda mais pourquoi devons-nous attendre Rabia ? Il rétorqua qu’’il n’allait pas donner un breuvage d’éléphant à des fourmis. Ceci montre la dimension de Rabia, de cette interlocutrice privilégiée classée parmi les exemples les plus aboutis de l’élévation spirituelle dans le monde islamique. Le breuvage de Serigne Moustapha Sy est pour les hommes éclairés pas pour des fourmis doublés de corrompus dont l’accumulation des échecs dans tous les domaines les ont poussés à se transformer en cireurs de bottes.

Non ! Gaston Mbengue, Madiambal Diagne, le dernier ce Ba… Heu !!!J’ai oublié le nom, heureusement puisqu’il veut seulement se faire une publicité et je ne vais pas lui faire ce plaisir. Une question me taraude l’esprit : ces chiens de faïence que je viens de citer, quelle légitimité avez-vous pour prétendre donner des leçons dans ce pays ?

Gaston me répond que son ancêtre était un Moukhadam de Seydi Hadji Malick ! Malheur à vous donc car Maodo n’a jamais enseigné de manquer de respect à un homme de Dieu d’autant plus qu’’il s’agit d’un de ses héritiers mystiques. Serigne Moustapha Sy a réussi dans ce domaine ce qu’aucun de sa génération n’a réussie. Et c’est Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy qui l’affirmait lors de sa conférence sur « L’Unicité de Dieu »  le  29 Janvier 2000 au Cices : « Serigne Moustapha Sy a eu des résultats dans un domaine assez complexe : La spiritualité. Les lumières ayant émanées de ce cadre ne peuvent nullement être éclipsées par de petites ombres d’adeptes de la politique politicienne. »

Je ne sais pas de quelle religion vous êtes ni de quelle confrérie mais sachez une chose, être un fils de prophète ne veut pas dire être croyant, le coran nous a appris l’histoire du fils maudit de Noé et de la femme de Lot. Le Coran nous as appris aussi dans la Sourate Luqman, d’éviter les âneries c’est-à-dire d’élever sa voix inutilement pour dire des balivernes : « Sois modeste dans ta démarche, et baisse ta voix, car la plus détestée des voix, c’est bien la voix des ânes » Luqman, Verset 16.

« Les âmes honnêtes ne se cherchent pas elles se retrouvent », les paroles de Serigne Moustapha sont adressées à ces âmes éclairées et non à des âmes perverties et corrompues, des cireurs de bottes dont les intérêts matérialistes priment d’abord sur l’honneur et la dignité.

Serigne Moustapha Sy incarne comme son paternel et maitre l’était, « sunu maam » Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy, toutes les légitimités au Sénégal.

Ce n’est pas aujourd’hui que des va-nu-pieds de votre espèce, bientôt démasqués, vont tâcher la pureté de sa mission qui est celle de l’Islam, de la Tidjanya et de la sauvegarde des valeurs humaines au Sénégal et dans le monde.

Cheikh Ahmed Tidiane Mané

Sikiri87@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here