Haïti : Le président Moïse assassiné par un commando

0
255

Le président haïtien Jovenel Moïse a été assassiné tôt mercredi matin chez lui par un commando formé d’éléments étrangers, a annoncé le Premier ministre sortant Claude Joseph. L’épouse du président a été blessée dans l’attaque et hospitalisée, a précisé M. Joseph. Il a appelé la population au calme et indiqué que la police et l’armée allaient assurer le maintien de l’ordre.

Le président Moïse venait pourtant de nommer, lundi, Ariel Henry, un médecin, à la fonction de Premier ministre. Le précédent chef de gouvernement n’avait même pas tenu trois mois à ce poste. Le pays traverse une crise politique depuis plusieurs mois.

Le président Jovenel Moïse avait fixé au nouveau Premier ministre comme objectifs de « former un gouvernement d’ouverture », de « résoudre le problème criant de l’insécurité » et d’oeuvrer « pour la réalisation des élections générales et du référendum ».

Ce référendum constitutionnel, initialement prévu le 27 juin et reporté, est voulu par M. Moïse mais largement contesté par l’opposition et jusque dans le camp présidentiel car la procédure est accusée de ne pas respecter les dispositions de l’actuelle Constitution. Jovenel Moïse était au pouvoir depuis 4 ans. La plupart des partis politiques de l’opposition exigeaient son départ.