Guy Marius Sagna : «Je suis arrêté parce que nous avions programmé des activités avec la famille de Cheikh Niass»

0
216
Advertisement

Poursuivi pour diffusion de “fausses nouvelles”, le coordonnateur de Frapp France Dégage, Guy Marius Sagna a comparu jeudi au Tribunal de grande instance de Dakar. Face à la procureur, l’activiste voit son arrestation sous un autre angle.

«Je ne suis pas ici pour ce post, mais je suis ici la menace que constitue les “Y’en a marristes”, le mouvement Noo Lank, des activistes ect… Parce que nous avions programmé des activités avec la famille de Cheikh Niass qui est décédé (aux urgences à l’hôpital Le Dantec après sa garde à vue). L’État a mis toutes nos conversations sur écoute. Ce post-là est juste un alibi apparent», a-t-il pesté.

Publicité

Interrogé par la présidente de l’audience, l’activiste réfuté ces accusations, arguant avoir juste donné son opinion. « Je me pose toujours la question de savoir pourquoi j’ai été arrêté. C’est à Dakar que les éléments de la DIC m’ont dit que j’ai été arrêté pour “diffusion de fausses nouvelles” en me montrant un post que j’ai fait la semaine dernière».

« C’est une opinion que j’ai donnée sur la gendarmerie. J’ai apporté la solidarité à mon concitoyen, un compagnon, Amadou Sall dit Mathiar qui a été d’ailleurs relaxé pour des propos qu’il aurait tenus. J’ai aussi dit que les actes du général Moussa Fall ne sont conformes. Ce post est bien le mien. Ce sont mes propos. Ce sont les actes de certains gendarmes qui portent le discrédit et non mes propos», a-t-il précisé.

Pub