Guinée équatoriale : 42 ans au pouvoir, Teodoro Obiang Nguema en route pour un 6e mandat

0
143
Advertisement

Le président de la Guinée Équatoriale Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, devrait, selon toutes vraisemblances, être désigné candidat à un nouveau mandat à la tête du pays par le Congrès de son parti, mardi 23 novembre. Il postulerait alors pour un sixième mandat, à l’occasion de l’élection présidentielle prévue en 2023.

Avec 42 années consécutives au pouvoir, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, détient, hors monarchies, le record mondial de longévité d’un chef d’Etat encore vivant à la tête d’un pays.

Publicité

Mardi 23 novembre, à l’issue du VIIème Congrès de sa formation politique à Bata, le Parti démocratique de la Guinée équatoriale (PDGE) devrait très certainement le désigner candidat à un sixième mandat de sept ans, pour le compte de l’élection présidentielle prévue en 2023.

Le PDGE a été le parti unique du pays jusqu’en 1991, année où le pouvoir a toléré des petits mouvements satellites ou « d’opposition« . Lors des élections législatives, sénatoriales et municipales de 2017, il a glané 99 des 100 sièges à la Chambre des députés, l’ensemble de ceux du Sénat ainsi que la totalité des mairies du pays. Une partie de l’opposition est exilée en Espagne, l’ancienne puissance coloniale.

Scores à la soviétique et fils jet-setteur

Inamovible, le chef de l’Etat équato-guinéen dirige son pays d’une main de fer depuis quatre décennies. D’aucuns qualifient son régime de dictature tandis que son maintien au pouvoir est assuré par des scores à la soviétique. Lors du dernier scrutin de 2016, il a raflé la mise avec 93,7 % des voix.

M. Obiang a pris le pouvoir à son oncle, Francisco Macías Nguema, dirigeant autoritaire d’alors, par un coup d’Etat en 1979. Depuis quelques mois, il est en très net retrait de la scène politique au profit de son fils, Teodoro Nguema Obiang Mangue, surnommé Teodorin.

Vice-président de la République et vice-président du PDGE, ce dernier est présenté de longue date comme son dauphin, omniprésent en public récemment.

Il y a encore quelques semaines, Teodorin, 53 ans, jet-setteur revendiqué et affiché sur les réseaux sociaux, paraissait devoir être désigné à sa place.

L’âge importe peu, son cerveau fonctionne encore parfaitement, il est encore le président de notre parti et il continuera à l’être, le président-fondateur a beaucoup d’expérience.

Agustin Nze Nfumu, l’un des cinq vice-présidents du PDGE

Les caciques du pouvoir clanique et très autoritaire de ce petit Etat pétrolier d’Afrique centrale semblent toutefois avoir jugé qu’il était trop tôt. Le vieux chef de l’Etat semble en bonne forme, et a la réputation de faire quotidiennement du sport et faire attention à son hygiène de vie.

D’autant que Teodorin a été définitivement condamné, en juillet 2021, en France, à trois ans de prison avec sursis et 30 millions d’euros d’amende pour s’être frauduleusement bâti un patrimoine considérable (hôtel particulier parisien, voitures de course et de luxe, jets privés…) dans l’affaire dite des « biens mal acquis« .

Tv5monde

Pub