Grâce accordée à Khalifa Sall : la demande a été introduite depuis le 19 juillet 2019

0
98

La libération de l’ancien maire de la ville de Dakar et ses codétenus continue de faire les choux gras de la presse. Selon le journal Libération, c’est Me Khasssimou Touré, sur initiative personnelle, qui a pris ses responsabilités d’adresser un courrier au président de la République. Ce, pour solliciter la libération des trois détenus.

Mais, auparavant, la robe noire s’en était ouverte à l’ancien édile de la capitale Sénégalaise. « J’ai pris mes responsabilités. J’avais le devoir de le faire. Mbaye Touré et toi, êtes des frères et je ne vais pas vous laisser croupir dans ce trou. Les commentaires, c’est après. Tu pourras m’insulter après, quand tu sortiras mais, j’ai pris mes responsabilités en demandant la grâce et j’en assumerai toutes les conséquences », tels sont, selon le journal, les propos que l’avocat avaient confiés à Khalifa Sall avant de prendre congé de lui.

Mieux, la même source informe également qu’en dehors du président de la République, destinataire de la lettre, seul le ministre de la Justice était au courant de la procédure au sein de l’appareil étatique. A part eux, poursuit le journal, Serigne Mountakha Mbacké, avait été informé de la démarche qu’il a fortement soutenu.

Facebook Comments