Gorgui Sy Dieng : « Quand je joue au basket, je prends soin de tout bien faire »

0
182

Gorgui Sy Dieng était l’invité de «BAL Hang Time» , une série d’interviews bihebdomadaires consacrée au basket africain, entre autres thèmes. Le pivot des Lions est revenu sur ses débuts dans le monde de la balle orange, sa mentalité en NBA…Indéniablement, Basketball without borders Africa lui a ouvert la porte de la NBA.

Né à Kébémer, celui qui est devenu l’icone du Basketball sénégalais a commencé ce sport en assistant sa sœur. « Je pensais que c’était un sport de fille et j’aidais ma sœur à s’améliorer en prenant les rebonds ». Comme le dit l’adage, l’appétit vient en mangeant. C’est ainsi que SEED Academy a fait le reste, un programme d’élite de développement des élèves-athlètes pour les lycéens de toute l’Afrique. « SEED est un très bon programme car tu peux faire beaucoup de choses là-bas : jouer au Basketball et étudier en même temps. Ce qui est très rare en Afrique. Je suis chanceux de faire partie de la famille de Seed. Ils ont facilité mon développement et m’ont aidé à atteindre mes objectifs », témoigne l’ancien pensionnaire de l’académie située à Thies.

Au début de ma carrière, je voulais leur montrer que je méritais de jouer

Ses débuts en rookie n’ont pas été faciles. Il a dû patienter pour avoir du temps de jeu. « Je me dis toujours que j’aurais une opportunité de montrer ce que je sais faire . Si tu restes dans ton coin, en te plaignant de ne pas jouer, quand ton adversaire est en face de toi et tu ne sais pas quoi faire, alors ils auront eu raison de ne pas te faire jouer. Au début de ma carrière à Minnesota, je voulais leur montrer que je méritais de jouer. À chaque fois que j’en ai eu l’opportunité, je rentrais sur le terrain pour faire ce que je sais, c’est tout. »

C’était une belle soirée pour moi

La patience a porté ses fruits le soir du 12 avril 2014. Face aux Rockets de Houston, il a inscrit 22 points et pris 21 rebonds. « Cette nuit là, je me suis dit : soit tu es dans cette ligue pour un moment, soit tu en sors. C’était mon état d’esprit. Je me suis mis au défi. Je voulais jouer le plus durement possible, c’était un bon match pour moi, j’ai joué dur et j’ai soigné tous les petits détails. Lorsque je joue au Basketball, tout ce que je fais n’est pas forcément précisé dans la feuille de statistiques, je prends soin de tout bien faire. C’était une belle soirée pour moi”, indique-t-il toujours avec le sourire.

Facebook Comments