Gabrielle Kane prévient les hommes : « Le combat continue avec toutes les Adji » 

200
Advertisement

Dernièrement en altercation avec  le présumé violeur d’Adja Thiaré Diaw, Kaliphone qui a avancé des accusations sur sa personne, Gabrielle Kane revient à la charge. La jeune dame, connue pour ses combats pour le respect des droits des femmes, déclare que « les calomnies, les pressions et menaces, je n’y céderai pas. Je ne me tairai pas ! ».

La féministe semble aujourd’hui plus que jamais déterminée à prendre la défense des « femmes victimes de violences physiques, psychologiques et sexuelles en tout lieu, en toutes circonstances, quelle que soit l’appartenance politique ou familiale des hommes. Que cela soit clair, je ne reculerai pas ».

Publicité

Celle qui s’est transformée en bouclier des femmes en détresse de préciser : « En foulard, en burqa, en jean, en robe ou même en string, aucune femme ne mérite que l’on porte atteinte à sa dignité ou à son intégrité physique ou morale. On ne force pas une femme. On ne tabasse pas une femme. On n’insulte pas une femme. Et jamais, on ne devrait jamais tolérer les violences faites aux femmes au Sénégal », plaide-t-elle.

Ainsi, la jeune dame se dit fière du courage dont Adji Sarr et Adja Thiaré Diaw font montre pour la « libéralisation de la parole des femmes sénégalaise ». « Nous avons besoin de jeunes filles courageuses comme Adji Thiaré et Adji Sarr pour secouer ce pays et les mentalités face au silence complice de nos institutions et de nos autorités. Le combat continue avec toutes les Adji », conclut-elle.

Pub