Forum International de Dakar L’Éducation : Un outil de taille pour la Paix et la Sécurité en Afrique (Par Sileye Gorbal Sy)

0
291

Le Forum de Dakar pour la Paix et la Sécurité en Afrique s’est tenu les 18 et 19  novembre 2019  et pour la sixième fois au Sénégal .

Les Organisateurs de cette activité particulièrement le Ministère des Affaires Étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur qui ont compris les enjeux de cette importante rencontre et du rôle déterminant  que peut jouer l’éducation en vue d’une paix et d’une sécurité durables en Afrique ont adopté une démarche inclusive en invitant des acteurs de ce secteur .

Les Présidents Sénégalais et Mauritanien ont insisté sur la place centrale de l’éducation pour la Paix et la sécurité dans le continent .Pour ce qui concerne l’Afrique de l’Ouest, des crises ont secoué certains de nos Etats, fragilisant des considérablement la paix, et réduisant l’impact des efforts consentis pour un développement économique et social .

A cause des conflits armés dans certains pays de la sous région notamment ceux du G 5  Sahel  nous avons assisté à des  faits historiques lugubres, qui avaient poussé les populations à quitter leur terroir, les expériences cruelles subies par les populations, surtout féminines et tout le désespoir et les désastres qui ont suivi .

Avec  la crise en Casamance  la Coalition Nationale Pour l’Education Pour Tous du Sénégal en partenariat avec l’Unesco a eu à organiser un forum sous régional sur l’alphabétisation et paix à Touba Kouta  région  de Ziguinchor qui est frontalière avec la Gambie et la Guinée Bissau  pour  estomper les inquiétudes et les peurs des populations .

Le forum était présidé par Monsieur le Gouverneur de la Région de Ziguinchor avec la présence du , de l’Inspecteur d’Académie adjoint, du Président de la Coalition Nationale Education Pour Tous du Sénégal accompagné d’une forte délégation, des représentants du Mouvement Des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC), des représentants des syndicats, du représentant de l’UNICEF e , des représentants des organisations de la société civile actives en alphabétisation et en éducation non formelle et des Groupements de Promotion Féminine du 

Notre Coalition Francophone pour l’Alphabétisation et l’Education Non Formelle qui couvre douze pays de l’Afrique de l’Ouest peut sans nul doute apporter une contribution significative pour la paix et la sécurité dans la sous région ouest africaine .

L’alphabétisation des populations touchées par le conflit peut provoquer des impacts réels  notamment sur  la décrispation mais aussi enclencher une dynamique de paix .  Les vertus pacificatrices de l’alphabétisation  peuvent permettre un  important rassemblement des états riverains pour un plaidoyer  commun des pays de la sous-région et la recherche de stratégies communes de paix et de développement durable .

C’est aussi un puissant levier de concorde et de développement et participe de l’instauration à la consolidation de la paix.

En effet dans une perspective de culture de paix et de prévention de nouveaux conflits, la question de l’alphabétisation articulée à la cohésion sociale, le dialogue interculturel revêtent une importance capitale ,

En effet bénéficiant d’au moins d’une alphabétisation , ces populations  issues des zones de conflit deviendraient plus réceptives et seraient aptes à constituer des relais pour la prise en charge des certains problèmes  .

L’éducation peut prendre une part cruciale à la construction de la paix et aider à combattre les conséquences redoutables d’une négligence à cet égard 

Les initiatives  en matière éducative notamment celles de la société civile peuvent aider les populations marginalisées à accéder à la justice

La pauvreté ,le chômage et le désespoir causés par l’absence d’une éducation de qualité peuvent servir d’agents recruteurs pour les milices armées .

Les conflits armés sont l’un des principaux obstacles aux progrès de l’éducation .

Malala YOUSAFZAI  (  17 ans )  Prix  dIsait «  si vous voulez en finir avec la guerre ,envoyez des livres à la place des fusils  »

L’éducation peut également atténuer les effets négatifs d’un conflit violent sur les individus et renforcer leurs capacités à agir sur les causes sous -jacentes ;

 Grâce à l’éducation les individus pourront contribuer aux processus de consolidation de la paix et jouer un rôle dans l’avènement des sociétés plus résilientes et plus pacifiques .

Dans certaines zones à risque voire certains pays des programmes éducatifs être conçus pour contribuer à la consolidation de la paix en tenant compte de la sensibilité aux conflits .IL est heureux de constater  que dans certains pays comme le Sénégal nous avons des établissements qui orientent leurs enseignements sur la Sécurité et la Paix à l’image du Centre des Hautes Etudes de Défense et de Sécurité .

Nous lançons  un appel solennel aux décideurs africains qui définissent et mettent en œuvre les politiques éducatives mais aussi aux autres  acteurs de l’école pour un plaidoyer fort en vue d’une meilleure intégration de la paix et de la sécurité dans nos enseignements apprentissages.

Sileye Gorbal Sy, Président de la Coalition “Education pour Tous”

Facebook Comments