Evaluation des politiques publiques – Le Sénégal classé 3e derrière le Rwanda

0
224

Le Sénégal est classé 3e sur 39 pays dans le rapport 2019 de la Banque mondiale sur l’évaluation des politiques et des institutions en Afrique (CPIA), publié le 12 août dernier.

Il s’agit d’un outil de diagnostic annuel, destiné aux pays d’Afrique subsaharienne pouvant bénéficier des financements de l’Association internationale de développement (IDA), suivant 16 indicateurs regroupés dans quatre catégories : gestion économique, politiques structurelles, politiques d’inclusion sociale et équité, gestion et institutions du secteur public.

Ainsi, ce rapport jauge la qualité des structures politiques et institutionnelles nationales ainsi que leur capacité à soutenir une croissance durable et à réduire la pauvreté.

Avec une note de 3,7, le Sénégal est devancé par le Rwanda, 1er pour la 3e année consécutive avec une note de 4. Et le Cap-Vert, 2, avec 3,8. Le Sénégal est suivi du Kenya et de l’Ouganda.

LES RECOMMANDATIONS DE LA BANQUE MONDIALE

Dans ses recommandations, la Banque mondiale estime “qu’il est nécessaire de renforcer les systèmes de santé, surtout que les pays IDA d’Afrique subsaharienne ont dû faire face à la pandémie de la Covid-19 alors qu’ils étaient mal préparés à la gestion d’une telle crise sanitaire du fait d’une faible couverture sanitaire, de l’insuffisance des dépenses publiques dans la santé et du niveau élevé des coûts supportés par les patients.”

L’Institution bancaire internationale souligne aussi la nécessité de protéger le capital humain. D’autant plus qu’elle pense que la pandémie aura probablement des effets néfastes sur lui, en raison des perturbations causées à des services de santé essentiels, des pertes de revenus et des mesures de fermeture des établissements scolaires.

Facebook Comments