États-Unis : Un Afro-américain libéré après 43 ans de prison

0
444

Les procureurs américains ont abandonné leurs poursuites contre un homme de la Caroline du Nord 43 ans après sa condamnation à mort pour un meurtre qu’il affirmait ne pas avoir commis.

Charles Ray Finch, 81 ans, a été libéré en mai après le classement de son dossier au motif que la police avait mal mené l’enquête sur l’assassinat d’un magasinier en 1976 lors d’une tentative de vol.

Les procureurs ont décidé qu’un nouveau procès serait impossible, étant donné qu’un grand nombre de témoins sont morts ou ont déménagé, a déclaré mercredi le Centre d’information sur la peine de mort (DPIC), basé à Washington.

L’accusé avait été condamné à mort en Caroline du Nord en juillet 1976 pour le meurtre du magasinier, mais la peine a été commuée par la suite en prison à vie.

En 2002, des étudiants en droit ont décidé d’étudier l’affaire et ont découvert un certain nombre de faits qui ont jeté le doute sur sa condamnation, y compris la manipulation policière de témoins pendant une identification et le mensonge concernant un rapport balistique.

Lors de l’identification, un témoin avait dit à la police que le suspect portait un manteau au moment du meurtre. Finch était le seul dans la pièce à porter un manteau.

En janvier, une Cour d’Appel a statué que si le jury avait eu connaissance de telles manipulations, il n’aurait pas condamné Finch et le verdict a été annulé. M. Finch a été libéré de prison en mai

Le Centre d’information sur la peine de mort a déclaré que Finch était la 166e personne à être disculpée après avoir été inculpé à tort et condamnée à mort depuis 1973, et la 18e à avoir passé plus de 25 ans en prison.

« L’exonération de Charles Ray Finch illustre l’échec continu du système judiciaire à protéger les innocents dans les dossiers passibles de la peine de mort, et surtout les détenus de couleur », a déclaré le directeur du DPIC, Robert Dunham,

Facebook Comments