Elections locales 2022 : Adama Faye, l’agneau du sacrifice (Par Dabo Cisse)

0
132
Advertisement

Avoir des ambitions politiques n’est pas un délit dans un pays démocratique, légalement constitué. Les enjeux et réalités politiques du pays, exigent des leaders, un courage, un leadership et un engagement politique. Ayant toutes ces prédispositions, Adama Faye a mis en place la coalition « Defar Sa Gox » pour marquer son empreinte dans l’arène politique nationale. Très populaire et fortement plébiscité, il a bien mesuré localement, son niveau de pénétration de l’électorat des populations.

Adama Faye, leader de la coalition « Defar Sa Gox », très ancré aux réalités socio-économiques du pays, n’est pas un novice dans la pratique de la politique. Il n’est pas non plus, un militant des raccourcis pour se tailler une position ou rang politique dans la gestion des affaires locales. Disposant d’arguments politiques et d’un sérieux programme de société, Adama Faye a trouvé nécessaire de se rendre davantage, utile à sa communauté. Son implication dans l’arène politique reste juste, une volonté de soutenir, de soulager et de satisfaire localement la demande sociale.

D’après Adama Faye, tel que le système des partis politiques fonctionne, avec l’esprit hégémonisme, il n’est pas profitable à l’émergence d’une rupture de comportement. Et, pour tendre vers un meilleur avenir, capable d’aider à maîtriser les niveaux croissants de complexité et de paradoxe, un bon leader politique, insiste-t-il, doit avoir une grande profondeur et largeur d’esprit. Et, ceux qui aspirent à diriger les institutions doivent constituer le noyau stratégique.

Publicité

Alors, déduit-on, toutes ces considérations, en termes de vertus, de qualité et de compétences, profitables à la communauté, font du leader de la Coalition« Defar Sa Gox », un choix idéal et incontestable pour la population locale. Avec son projet porteur et prometteur d’une société épanouie, Grand Yoff allait trouver la solution à ses maux, ainsi que toutes les localités où il a marqué sa représentativité dans le territoire national.

Ses militants regrettent le dénouement politique et la suite donnée à sa liste de candidature. La société civile a soutenu le leader politique après la réaction de la CENA sur l’illégalité de la décision arbitraire des préfets qui concluent une ressemblance de son spécimen à celle de la grande coalition Benno Bokk Yakaar. N’étant pas encore maire, Adama Faye, véritable manager, s’active habituellement et de manière intense dans le social. Il subventionne bon nombre de paniers ménagères, soigne des malades graves et contribue à la promotion de l’excellence.

L’As du social aide les enfants de sa localité à s’inscrire à l’école et y rester, paie des bourses de formation et contribue pour le développement des associations de femmes et de jeunes. Adama Faye, œuvrant pour l’entreprenariat féminin est depuis de nombreuses années dans les cœurs des habitants de Grand-yoff, Khar Yalla et ses environs. Avec sa générosité légendaire, il a gagné tout simplement, gagné la confiance des populations de sa localité.

Être le beau-frère du Président porte préjudice !
Adama Faye attaqué injustement a pourtant, contribué de manière drastique à la massification et, à l’élargissement de l’Alliance pour la République (Apr) à Grand Yoff, Khar Yalla et autres localités du Sénégal. Ses détracteurs encagoulés, faisant montre de jalousie, se trompent certainement, de cible. C’est des aigris et incapables qui sont engagés dans ce bruit infertile de bornes fontaines.

Très téméraire, Adama Faye, disposant son entreprise gagnait des marchés, avant l’arrivée de Me Abdoulaye Wade au pouvoir. Et, il n’avait jamais de soucis financiers pour mieux réaliser les projets et engagements de son entreprise.
Adama Faye dit n’être pas impliqué dans le dossier Onas datant de 2011. Idem, pour le problème foncier d’Ouest-Foire. La parcelle appartient à un certain Mouhamed Fall, dont sa femme est sa demi-sœur. C’est d’ailleurs cette proximité que des malintentionnés utilisent pour amuser la galerie avec des accusations infondées.

Conscient de l’œuvre de ces calomniateurs, il avait décidé d’arrêter depuis 2013desoumissionner aux marchés public de l’Etat. Cette décision était prise pour éviter certaines mauvaises langues qui parlent de privilèges. Restant sagement dans son coin pour travailler, Adama Faye qui se construit dignement, a du mérite.

Par Dabo CISSE

Pub