Drame à Touba Toul : une femme de 66 ans se tue en se jetant dans un puits

0
238
Advertisement

Une scène insoutenable s’est produite hier à Touba Toul, précisément au village de Ngathie dans le département de Thiès. La dame S. Faye, âgée de 66 ans, a mis fin à ses jours en se jetant dans un puits. A Ngathie, village situé à environ 4 kilomètres de Touba Toul, c’est l’émoi et la consternation après le suicide d’une femme âgée de 66 ans, mère d’une douzaine d’enfants. La sexagénaire est morte, après s’être jetée dans un puits abandonné depuis longtemps.

Le drame s’est produit dans la nuit du 19 au 20 août 2021. Sur les raisons qui l’ont poussée à commettre un tel acte tragique, les témoignages font état de plusieurs thèses. Si certains parlent d’acte liée à des forces surnaturelles, d’autres affirment que la défunte est profondément inquiète de la santé dégradante son mari, cloué au lit par une maladie depuis quelques temps.

Publicité

Le soir des faits aux environs de 22 heures, soulignent nos sources, la dame a tenté en vain de donner à manger à son mari qui, certainement dominé par la douleur, n’a voulu rien avaler.
Atterrée par cette scène insoutenable, racontent les témoins, elle a déclaré que elle n’assisterait jamais à la mort de son mari. C’est ainsi qu’elle est sortie de la maison, suivie par sa fillette de 5 ans, pour aller se jeter dans un puits abandonné depuis plusieurs années. Le drame a eu lieu au moment où il pleuvait des cordes dans la zone.

Alertés, les éléments de la Brigade des sapeurs pompiers ont débarqué sur les lieux, mais toutes les conditions de sécurité n’étaient pas réunies, pour sortir le corps sans vie de la dame. Il s’y ajoute qu’une odeur nauséabonde, assimilable à celle du gaz se dégageait du puits. C’est pourquoi, les secouristes venus de Tivaouane ont rebroussé chemin d’autant qu’il leur fallait intervenir avec du matériel devant venir de Dakar.

Donc, ce n’est que ce vendredi 20 août 2021) que les sapeurs pompiers de Tivaouane sont revenus au village, accompagnés de la Gendarmerie et du maire de la commune de Touba Toul, pour extraire le corps sans vie de la dame.

Des sources racontent que l’opération ne s’est pas déroulée en toute quiétude, car un élément des sapeurs pompiers s’est même évanoui. Ce qui montre les dures conditions dans lesquelles le corps a été repêché du puits qui n’a pas été utilisé depuis très longtemps.

Le corps sans vie de la dame S. Ngom a été évacué à la morgue du centre de santé de Khombole par les sapeurs pompiers, pour les besoins d’une autopsie, afin de déterminer avec précision les causes de la mort.

L’AS

Pub