Dou Foyremen, retour sur le parcours d’un “monument” du Rap Puular !

0
254

Natif de Mboloyel, ville adoptive Thilogne , l’homme à la voix rocailleuse, celui qu’on surnomme l’avocat du bas peuple et de la rue fait la une des journaux à Belfort. Dou foyremen vient de sortir son premier album solo.

De la rue aux grands studios de l’hexagone

C’est dans les rues de Thilogne qu’on a découvert le talent caché de Dou foyremen , au temps” d’accapela, impro , freestyle, battle…” la rue lui a éduqué, armé de connaissances, d’abnégation et d’engagement. Il a utilisé le rap comme arme de riposte et de dénonciation. Avant de regagner Dakar, Dou foyremen a multiplié des concerts dans tous le fouta y compris dans son Thilogne natal en compagnie du crew foyremen qu’il reprend le nom. Leur musique a conscientisé, éveillé, éduqué la population. Grâce à eux ,la population consomme la musique locale .

Dakar, capitale du rap africain

L’homme aux cheveux crépus a très tôt compris que pour avoir de l’expérience il faut côtoyer les grands rappeurs du galsen . Il pile bagage et se met en quête de l’expérience rapologique. Sur son chemin il croisera xuman, wa pinaal gang de pikine, l’artiste Baba maal d’ailleurs qu’il a fait un featuring. Cette découverte lui a permis de gagner la confiance de son public et de se faire un nom .

Un nom qui ne s’arretera pas seulement au pays de la terranga mais sillonnera le monde entier . À un moment donné, le SÉNÉGAL ne pourrait le retenir. Reconnaissant son talent, les thilognois de la France l’invite à un festival en France , Dou donne le feu vert et s’envole à l’hexagone.

Welcome To Paris

À Paris, Dou s’est vite intégré . Cette intégration est tout simplement dûe à la formation qu’il a pu faire à l’école de la rue . Dès premiers jours, il a fait du rap son job et s’est un objectif : sortir un album solo pour gonfler son cv . L’album est en vente, mission accomplie. Une équipe très compétente est chargée de la vente des cd à la tête un certain Djibril Diaw galsen, un homme qui s’est sacrifié des nuits pour abattre un boulot colossal qui est synonyme de cet album. “Cet album on l’a commencé à travailler depuis le SÉNÉGAL, Belfort ne fait que confirmer ” nous dit Dou foyremen.

Zap Diallo , Correspondant Senescoop.net / Matam

Facebook Comments