Documents : le G 6 décide de suspendre son mot d’ordre

0
444

Suite aux initiatives prises par divers médiateurs pour trouver une issue heureuse à la crise scolaire, le fil du dialogue a été renoué entre le gouvernement du Sénégal et les syndicats du G 6. 

Les discussions engagées ont permis de rapprocher les positions des deux parties sur les principaux points d’achoppement portant notamment sur l’indemnité de logement et le système de rémunération dans la fonction publique. 
Au terme des échanges qui ont eu lieu dans la journée du vendredi 27 avril 2018, le Président de la République a accédé à leurs requêtes. 

Ainsi a-t-il décidé de procéder à l’augmentation substantielle de l’indemnité de logement des enseignants en attendant que les travaux sur le nouveau système de rémunération prévus dès la 2e quinzaine du mois de juin 2018, prennent encharge la question de l’alignement et la correction des iniquités.

  • –  Considérant l’appel pressant lancé par l’ensemble des médiateurs pour la reprise des enseignements-apprentissages,
  • –  Considérant la décision du gouvernement de convoquer une plénière avec les syndicats du G 6 dès le lundi 30 avril 2018 pour acter l’ensemble des mesures prises, 
    Le G 6 décide de suspendre son mot d’ordre en attendant que la plénière prévue le lundi permette d’acter les mesures annoncées.
  • A l’issue de celle-ci, le G 6 partagera toutes les conclusions afin de tenir la base informée de tout ce qui en ressortira. 
    Dakar, ce 29 avril 2018
 

 

Documents - Le G 6 décide de suspendre son mot d’ordre : Dénouement de la crise scolaire, Macky Sall sauve le Sénégal d’une année blanche
République du Sénégal 
Un Peuple –Un But –Une Foi 
Primature 
Le Secrétaire Général du Gouvernement Porte-parole 
COMMUNIQUÉ DU GOUVERNEMENT 
Monsieur le Président de la République a reçu le vendredi 27 avril 2018, une délégation des syndicats d’enseignants membres du G6, faisant suite à son appel pour une reprise immédiate des enseignements sur l’ensemble du territoire national. 
Les syndicats d’enseignants ont exprimé au Chef de l’Etat, après l’avoir remercié pour les mesures qu’il a déjà prises en faveur du secteur de l’éducation, leur disponibilité à répondre favorablement à son appel. 
Monsieur le Président de la République a pris acte de cette décision et a indiqué qu’il appartient désormais au Gouvernement et aux partenaires sociaux du secteur de l’Education et de la Formation de travailler au retour effectif d’un climat social apaisé, condition sine qua none d’une école de l’équité et de la réussite, une école viable, stable et pacifiée. 
Le Chef de l’Etat s’est aussi félicité que le dialogue n’ait jamais été rompu entre le Gouvernement et les syndicats membres du G6 et il a par ailleurs félicité tous les acteurs de l’école, les syndicats d’enseignants, les organisations de promotion du dialogue social, les associations de parents d’élèves et les différents facilitateurs. Il a également exprimé ses remerciements aux Autorités religieuses qui n’ont ménagé aucun effort pour un dénouement heureux de la crise scolaire. 
Monsieur le Président de la République, au regard de l’aspiration profonde des élèves à une éducation de qualité et de leur implication dans la crise qui s’est soldée malheureusement par des blessés, a réitéré son engagement pour une école réconciliée avec tous ses acteurs. 
Le Chef de l’Etat a rappelé ses instructions au Gouvernement pour la mise en place diligente d’un guichet unique dédié aux procédures administratives de gestion de la carrière des enseignants, ainsi que d’un groupe de travail et de partage autour des conclusions de l’étude réalisée par le Gouvernement sur l’harmonisation du régime indemnitaire en vigueur au sein de la fonction publique. 
Parce qu’il considère l’enseignant comme l’élément clé de la qualité de l’éducation, le Chef de l’Etat a instruit le Gouvernement de procéder à l’inscription progressive des ressources budgétaires nécessaires à la résorption des sommes dues aux enseignants depuis plus d’une décennie et qui sont relatives aux évolutions de leur
carrière. Il a aussi décidé d’une revalorisation significative de l’indemnité de logement allouée aux enseignants, soit 15.000 FCFA à compter d’octobre 2018, 10.000 FCFA à compter de janvier 2019, et 15.000 FCFA à compter de janvier 2020. Ces mesures exceptionnelles en faveur des enseignants, portent l’indemnité de logement de 60.000 FCFA actuellement, à 100.000 FCFA par mois et par enseignant. 
Enfin, le Chef de l’Etat a instruit le Premier Ministre de convoquer dans les meilleurs délais, une réunion entre le Gouvernement et les partenaires sociaux en vue de procéder à la signature d’un protocole dont le suivi de l’exécution, à bonne date, sera assuré par le Premier Ministre. Celui-ci lui en rendra compte périodiquement. 
Le Chef de l’Etat a salué l’esprit d’ouverture et de dépassement dont ont fait montre les différents acteurs pour aboutir à la pacification de l’espace scolaire et à la reprise immédiate des enseignements sur l’étendue du territoire national. 
Pour sa part, le Gouvernement assure qu’il sera aux côtés des acteurs de l’école, des parents d’élèves et des élèves, des organisations de promotion du dialogue social et des différents facilitateurs pour soutenir leurs efforts et mettre en œuvre avec diligence les mesures arrêtées par Monsieur le Président de la République. 
Fait à Dakar, le 29 avril 2018 Le Secrétaire général du Gouvernement, Porte-parole, Seydou GUEYE
 

 

Documents - Le G 6 décide de suspendre son mot d’ordre : Dénouement de la crise scolaire, Macky Sall sauve le Sénégal d’une année blanche
 
 
Facebook Comments