Diary Sow, Meilleure élève du Sénégal : “je veux m’intéresser à plusieurs domaines”

0
313

Encore Diary Sow ! La nouvelle bachelière (mention Très bien), pensionnaire du lycée scientifique de Diourbel, est de nouveau désignée Meilleure élève du Concours général. Elle arrive en tête avec une moyenne générale de 18,53. Elle a obtenu 29 points, avec le 1er prix de géographie, 3e prix exaequo en philosophie et 3e prix de mathématiques.

Trois lauréats (Baba Sow, Mame Coumba Diedhiou et Daniel André Ogo Diémé) sont 2e au classement, ex-aequo avec 21 points. Le premier nommé est en terminale S3 au lycée Limamoulaye. Il a remporté le 1er prix en construction mécanique et le 1er accessit de mathématiques. Mademoiselle Diedhiou, de la Maison d’éducation Mariama Bâ, en 1re S1, obtient le 1er prix de latin, le 1er accessit en grec.

Alors que Daniel André Ogo Diémé de la 1re S2 du collège Saint-Louis Marie Grignon, décroche le 1er prix anglais et le 1er accessit en histoire. Au total, 1 486 élèves en classe de première se sont présentés dont 825 filles contre 1 245 élèves de terminale dont 664 filles. Soit 552 de plus que l’année dernière. 121 distinctions ont été décernées à 107 élèves pour cette édition.

En classe de première, les filles obtiennent 34 distinctions sur 63, soit 53,97 %. En terminale, elles obtiennent 22 distinctions sur les 58, soit un taux de 37,93 %. La particularité, cette année, est l’évolution positive du nombre d’académies qui ont présenté des candidats : 14 sur 16. Mais seules neuf académies ont eu des lauréats.

Le rêve du ministère de l’Education nationale est de voir ce nombre se multiplier sur toute l’étendue du territoire national. “L’excellence, moteur de l’émergence, quel défi pour l’école sénégalaise’’, est le thème choisi. Selon le chef de l’Etat Macky Sall, la question est pertinente par son actualité. “Nous sommes, en effet, à l’an 1 de la phase 2 du Pse que nous avons lancée en 2019 qui porte sur la période 2019-2023.

Dans cette phase transitoire, l’économie du pays connaît des transformations structurelles qualitatives, une diversification de ses secteurs productifs, un recul significatif de la pauvreté, grâce à une élévation du niveau de revenu de sa population’’.

Le partenaire leader du Concours général, la fondation Computer Land d’Abdoulaye Thiam, a offert deux bourses d’une valeur de 75 000 dollars canadiens, chacune pour des études scientifiques. 116 tablettes pour les lauréats pour une valeur de 7 000 000 F Cfa. L’achat d’un pack diamant à 10 000 000 F Cfa, etc. La marraine de cette édition est l’éminente scientifique, feue Rose Fatima Dieng Kunzt.

Elle fut lauréate du Concours général en 1972, chevalier de l’ordre national du Lion au Sénégal (2006), de la légion d’honneur en France (2006).

Facebook Comments