Déthié Fall : « J’ai été enlevé par la gendarmerie… »

88
Advertisement

Après une suspension du fait que les avocats s’offusquaient de la composition du tribunal, le procès de Déthié Fall, Mame Diarra Fam et de leurs coprévenus se tient présentement au palais de justice de Dakar. Devant la barre, le mandataire de «Yewwi Askan wi» a soutenu qu’il a été enlevé par la gendarmerie.

« J’ai été enlevé par la gendarmerie et l’agent m’a dit qu’il en avait reçu l’ordre », a soutenu le mandataire national de « Yewwi Askan Wi », Déthié Fall, devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Il a nié les infractions qui lui sont reprochés, même s’il reconnaît être « l’organisateur principal de la manifestation du 17 sur la déclaration déposée au niveau du préfet ».  Selon lui, la manifestation qu’on leur reproche d’avoir tenu illégalement n’a jamais existé. 

Publicité

A la question du Procureur qui lui reproche les déclarations à manifester tenues pour s’offusquer contre la décision de la Cour Suprême, Déthié Fall dit « assumer l’ensemble des déclarations faites par chacun des leaders de sa coalition ».

Pour sa part, Mame Diarra Fam soutient qu’elle n’a participé à aucune manifestation. « Je me promenait avec mes enfants. En cours de route, un de mes enfants a émis le désir d’aller chez Barthélémy Dias. Je me suis renseignée et on m’a dit qu’il n’y avait pas de manifestation à Baobab et j’ai décidé d’y aller. Arrivée sur les lieux, j’ai demandé à Barthélémy de m’ouvrir la porte. Au même moment, j’ai senti un gendarme me pousser jusqu’à me mettre dans le fourgon alors que je suis députée en session », s’offusque-t-elle.

Notons que 82 autres prévenus comparaissent pour « participation à un rassemblement illicite au cours duquel des violences et voies de fait contre des personnes et biens ont été commises, attroupement non armé et participation à une manifestation interdite ».

Pub