Dernière journée des éliminatoires du Mondial 2022 : un Sénégal-Congo sans enjeu mais important

0
140
Advertisement

Les « Lions » du Sénégal ont été freinés dans leur série de victoires par une vaillante équipe des « Éperviers » du Togo. Aliou Cissé qui entendait réussir ces éliminatoires avec le plein de points a dû revoir sa copie, doit s’attendre à un match aussi difficile face au Congo, demain au stade Lat Dior de Thiès (19h). D’ailleurs, l’équipe est rentrée à Dakar sitôt le match de Lomé terminé pour se remettre au travail et préparer le match de dimanche.  

Le Sénégal a été bousculé par le Togo qui l’a tenu en échec alors qu’il restait sur une bonne série de succès jusqu’ici. Face à des Éperviers revanchards et suite à la sortie prématurée sur blessure de Sadio Mané (28e), les « Lions » ont éprouvé toutes les peines du monde à maîtriser le match. Demain ils recevront le Congo pour la dernière journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 avec cette intention de redorer leur blason passablement froissé en terre togolaise. Ainsi, cette phase préliminaire sera bouclée pour le Sénégal, leader, qui reçoit le Congo Brazzaville dernier du Groupe H.

Publicité

Match sans enjeu pour les deux équipes puisque les « Lions » sont déjà qualifiés pour les barrages de mars 2022, alors que les « Diables Rouges » sont éliminés de la course à la qualification, la rencontre de dimanche servira donc de réglage pour le technicien sénégalais, après la prestation mi-figue, mi-raisin de Kalidou Koulibaly et les siens. « Je ne crois pas qu’on a été mis en difficulté, mais mes joueurs ont plutôt manqué de réalisme et avaient la possibilité de plier la rencontre dès les 15 premières minutes. Dans le football, quand vous avez des occasions, il faut les concrétiser. Je pense que le match serait autre si le Sénégal parvenait à marquer dans les 15 premières minutes », a dit Aliou Cissé à l’issue de la rencontre qui a vu son équipe frôler la défaite face au Togo.

Toutefois, il s’est réjoui de voir ses joueurs aller chercher l’égalisation durant toute la seconde période pour finalement l’obtenir dans les arrêts de jeu (90e+3) par Habib Diallo. « Ils ont montré beaucoup de caractère et de détermination. Ils n’ont pas abdiqué et ont continué à jouer malgré que nous soyons menés 1-0. Un but qui a changé la physionomie du match selon Aliou Cissé qui se penche déjà sur le prochain match face au Congo. « On a eu la force de caractère de revenir dans un match très compliqué à l’extérieur, c’est ce qu’il faut retenir », s’est-il réjoui.

Néanmoins, il doit retenir la leçon ainsi que ses joueurs ; car ce nul face aux « Éperviers » pourrait être un signe d’autant plus que le Congo qui avait été battu à domicile à l’aller (3-1), voudra bien se rebiffer comme l’a fait le Togo avant-hier. Demain, Kalidou Koulibaly et ses coéquipiers doivent faire oublier le mauvais pas de Kégué en reprenant du poil de la bête face au Congo. Ce dernier tenu en échec à domicile par la Namibie (1-1) a été mené d’abord au score à la 42e minute avant d’égaliser à la 54e minute ; le Congo reste ainsi, avec le Togo, les deux seuls à n’avoir pas encore connu de victoire dans le Groupe.

Le Soleil

Pub